DRAPEL

var DRAPIEL

var DRAPPEL

DRAPEL Médecine - Médecine

nom masc.

Etym FEW III, 154b drappus

Morceau de drap* qui permet de maintenir un emplâtre, de comprimer ou protéger un membre, de sécher la peau, d'appliquer un onguent, de filtrer une préparation médicinale ou encore de frotter plus ou moins vigoureusement une partie du corps malade afin d’enlever les matières corrompues.

Notes

Citations

  • [...] et se c’est ou tens d’iver, et li leus ou li apostemes est est mout nervous, si couvient que tu mettes sus tentes et drapelz moilliez en vin et en oile chaut ; et se c’est en esteit, et li leus est charnus, si covient que tu mes sus drapelz moilliez en aigue et en oile [...].
    Anon. [Albucasis], Cyrurgie, ca 1250, fol. 30vb-31ra.
  • Apres ample la plaie de drapeals de lin moilliez en aubuns d'oes et un petit esprains.
    Anon. [Roger de Salerne], Chirurgie 1, ca 1250, fol. 11rb.
  • Mais si la plaie est grant, metez un long drap de l'une partie desi en l'autre en la plaie e cosez la plaie desor le drapel e metez poudre rouge sor la costure del boel e traiez chescun jor le drapel hors de la plaie devers le partie pendant.
    Anon. [Roger de Salerne], Chirurgie 2, ca 1250, fol. 30ra.
  • Prenez la foille e l’erbe ou vienent les freses. Si la triblez bien. Et puis poigniez hors le jus parmi un drapel et faites en une paele sain de porc masle e autre tant de sayn d’oye ou de geline. Si colez parmi .I. drapel le sayn e l’eschaufez en une paele d’arain. Et le metez tout boulir ensamble et mouvez le fonz de la paele o une reonde pierre. Puis le metez refroidier et gardez en boistes. Et en metez sor les yeuz quant vos irez dormir. Si garrez.
    Anon. [Pseudo-Hippocrate], Lettre d'Hippocrate 1, ms. 10034, 1240-1250, fol. 78r.
  • Prenez la foille e l’erbe ou vienent les freses. Si la triblez bien. Et puis poigniez hors le jus parmi un drapel et faites en une paele sain de porc masle e autre tant de sayn d’oye ou de geline. Si colez parmi .I. drapel le sayn e l’eschaufez en une paele d’arain. Et le metez tout boulir ensamble et mouvez le fonz de la paele o une reonde pierre. Puis le metez refroidier et gardez en boistes. Et en metez sor les yeuz quant vos irez dormir. Si garrez.Mais il est plus seür cose de prendre .I. fil de lainne retors et loier sor le boutine, et apriès metre desus drapiaus molliés en oile, et laissier jusques à .IIII. jors, et lors cara […].
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 74.
  • Prenez la foille e l’erbe ou vienent les freses. Si la triblez bien. Et puis poigniez hors le jus parmi un drapel et faites en une paele sain de porc masle e autre tant de sayn d’oye ou de geline. Si colez parmi .I. drapel le sayn e l’eschaufez en une paele d’arain. Et le metez tout boulir ensamble et mouvez le fonz de la paele o une reonde pierre. Puis le metez refroidier et gardez en boistes. Et en metez sor les yeuz quant vos irez dormir. Si garrez.Mais il est plus seür cose de prendre .I. fil de lainne retors et loier sor le boutine, et apriès metre desus drapiaus molliés en oile, et laissier jusques à .IIII. jors, et lors cara […].Prendés .i. once de corne de cierf arse, et semence de tamaris, de cyperi, et roses, et pinkenart, de cascun autant, et salse gemme .i. quart de .i. once, et en faites poure deliee et le metés en .i. drapel, et en frotés les dens, et apriès les lavés en boin vin caut ; ceste poure garde moult et conforte les dens et les gencives.
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 96.
  • L’autre [riule] est que on doit metre desus dure mere drapiel de soie u de lin et non pas noviel, car il est trop aspres.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 2v.
  • L’autre [riule] est que on doit metre desus dure mere drapiel de soie u de lin et non pas noviel, car il est trop aspres.[...] et en tel maniere garde ton ongnement et quant tu en vauras user, prenn ent .1. poi et l’esten a ton pauc sour .1. drapiel de lin et le met sus le liu dolant sans moien.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 7v.
  • Aprés garde de quel part que la festre viegne et ele est novele et li cors soit purgiés, tain la tante en oignement vert qui est de pourre de vert arain et d’une once de sel gemme et autant de pene de porc fondue et coulee parmi .1. drapel et met les dites craisses et fai issi ongnement vert [...].
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 42r-42v.
  • L’autre jour fai sainie de la vaine dou foie ou d’aucune des autres vaines selonc la position de la matere et adonc leve le malan de lait cler de chievre teve et o vin aigre teve et le sece o .1. drapiel vies et met pourre de nitre transmarin tres blanc et escorce de grenate et tan et face au matin et au soir ce u cuis le jus de celidoine o miel et fai onction u autrement.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 33v.
  • L’autre jour fai sainie de la vaine dou foie ou d’aucune des autres vaines selonc la position de la matere et adonc leve le malan de lait cler de chievre teve et o vin aigre teve et le sece o .1. drapiel vies et met pourre de nitre transmarin tres blanc et escorce de grenate et tan et face au matin et au soir ce u cuis le jus de celidoine o miel et fai onction u autrement.Encore reprient on communement realgar ainsi : destempre realgar, pourre en vinaigre blanc et le laisse illuec une nuit ou demie. Aprés le coule par .1. drap doublede lin et seche çou qui demouerra u drapiel au soleil et fai issi .11. fois ou .111. et met cele pourre u festre [...]. 
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 41r.
  • Et l’oingnement sera fais et refroidiés, garde le en une boiste ciree ou en .1. vaissiel d’arain et oing cascune nuit jusqu’a .XV. jors le liu ou la goute rose sera o le doit qui est apielés mires et o le pauc et en oing le pacient au soir et se terce au matin o .1. drapiel soutil et non pas mult aspre et ne se let jusqu’a .XV. jors et aprés les .XV. jors, si soigne une nuit et delaist par .11. nuis et se let au matin d’eve teve ou .1. poi plus caude et face issi jusqu’a tant que il sera garis.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 49r.
  • [...] et use de cest ongnement issi : pren .1. petit et met desus .1. drapel et escauffe le drap au fu et oing les lius malades et garde que li lius malades ne soit mouilliés d’aucune chose au mains devant .VIII. jours.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 59v.
  • La .16. : quant operation est faite ou cran, en ostant les petites pieches ou les esgruneures, .1. drapel ou charpie doit estre mis sus le cran ou semblable, a ce que il recoive les esgruneures.
    Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 1004, vol. 1, p. 237.

DRAPEL (Drapel de linge) Alchimie - Chimie

nom masc.

Etym FEW III, 154b drappus

Morceau de tissu en lin utilisé pour séparer les corps solides du liquide qui résulte d'une opération alchimique.

Notes

  • syn DRAP LINGE

Citations

  • Et puis ostons la fiolle et coulons parmy ung drappel de linge.
    Anon., Le livre Flamel, fin XVe s., p. 405.