nom fém.
date AFFODILLE
FEW XXV 491a: asphodelus AFFRODILE AFFRODILLE CENT CHEFS

f. mod. Asphodèle (Liliacées). Comporte plusieurs espèces, européennes. On utilisait les bulbes de plusieurs espèces : Asphodelus cerasifer Gay, Asphodelus albus Mill.

Affrodile[...]. Elle a feulles semblables a feulles de poriaux [...]. En sa racine a unes testes en manieres de couillons. Anon., Grant herbier (Secrets de Salerne), XVe s., p. 31. Deaffodilles, aultrement cent chiefs Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, VI, chap. 12, fol. 156r.

Plante dont la racine présente des similitudes avec les genitoires* de l'homme et dont les feuilles ressemblent à celle du poireau, asphodèle.

On aurait utilisé les bulbes de plusieurs espèces. Voir note encyclopédique précédente. [Affodille]. [...] Et si vaut encontre totes maneires de dertres [...]. Anon., Livre des simples medecines, 10227, 1373, ca 1470, p. 6. Un autre emplastre [contre les escroelles]. R. limeçons o leur tès, trivlés forment et met .1. poi deaffrodilleset de racines de saus et cuis en boin vin et i met .1. poi de bren et se tu destrempes cest emplastre o fort lessive et fiel de porc et o le jus de racine de langue de buef et recuis ensanle et met sovent caut dessus, çou vaudra mieus. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 68r. A la foiz avient qu’unes superfluitez naissent ou chief qui samblent escroeles. Et si en sont .ii. maneres: […] Celes qui sont mouvanz cureras tu ensi: Pren les as doiz et si les tien fermement. […]. Au secont jour met i la poudre desaffodillescar ele menjera la toie et la porreture. Anon. [Roger de Salerne], Chirurgie 1, Sloane 1977, XIIIe s., fol. 17ra. Cette plante, en tant qu'elle est utilisée dans des recettes médicales, notamment contre les maladies qui affectent la chair et la peau.