nom fém.
date AVELINE
FEW XXIV 28a : abellana AVELAINE AVELLAINE AVELAINNE AVELLANE NOIX DE COUDRE NOICILLE

Corylus avellana

De l’aveline, aultrement noix de couldre [...]. Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, V, chap. 3, fol. 107r. Avellaine, en latin avellana, c’est la noix qui croist en couldre et est de chaulde et seche nature. Olivier de la Haye, Poème sur la grande peste, 1426, p. 179. Avellane, ce sontavellaines. Anon., Grant herbier (Secrets de Salerne), XVe s., p. 39. Fruit du noisetier, noisette.
AVELAINE AVELLAINE AVELAINNE AVELLANE NOIX DE COUDRE Avelainessont confites aussi en telle maniere comme le gingebrat. Anon., Réceptaire du Mans, ca 1450, fol. 7a. Avelineest un fruit bien congneu ; et les unes sont sauvages, qui sont de bois, et les aultres franches. Les sauvages sont menues et savoureuses et ont grosse escaille. Les franches sont les unes grosses et rondes, et les aultres longues. Les longues sont les plustost meures et plus savoureuses. Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, V, chap. 3, fol. 107r. Ce fruit en tant qu'il est cultivé pour la nourriture des hommes, noisette. AVELAINE AVELLAINE AVELAINNE AVELLANE NOIX DE COUDRE NOICILLE Corylus avellana Mais ore toi dirai sens doutanç quez choses al poumont funt nuisance: [...] nois, chastaingnes,avellanes, chascune diete trop seche [...]. Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 607. Ce fruit, en tant qu'il est à éviter dans certains régimes de santé, car il est nocif pour les poumons, noisette. AVELAINE AVELLAINE AVELAINNE AVELLANE NOIX DE COUDRE NOICILLE Corylus avellana Se vous volés removoir le aacement des dens ki sovent avient, machiés pourcelainne, amandes,avelainnes, froumage rosti ; et vin caut tenir en le bouce, et sel, et totes [ces] coses caudes ostent tels maladies […]. Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 97. Ce fruit, en tant qu'il soulage les douleurs dentaires, noisette. AVELAINE AVELLAINE AVELAINNE AVELLANE NOIX DE COUDRE NOICILLE […] au soir en maniere d'uneavelaine[…]. Anon. [Nicolas de Salerne], Antidotaire Nicholas 2, ca 1290, p. 103. Ce fruit, en tant qu'il sert de mesure pour la quantité de médicament à administrer dans le cadre d'un traitement, noisette.