nom fém.
date APE
FEW XXV 14b: apium APIUM ACHE APIE SELINUM ABELCARASIA ALCARAPSI

La forme ape est l'adaptation française du latin apium. L'équivalent français le plus fréquent est ache.

Selon la taxinomie moderne, le nom ache de l'ancien français correspond à quatre végétaux: Apium graveolens (L.), Apium nodiflorum (L.) Lag., Ranunculus sceleratus (L.) et Ranunculus repens (L.). Il s'agit d'un terme générique.  [F. Vigneron]

Nous devons ausi oultre savoir que ape est une herbe assés commune et assés congneue […] ; et en est .2. manieres : l’une domestique et commune, et l’autre sauvaige dont il est .3. manieres […]. Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, section XX, problème 1, fol. 56v.

Herbe* dont il existe différentes manières* et qui ressemble au persil par sa couleur et par ses feuilles.

APIE […] et li trop vomirs et grans abhominations remouvoir si est de boire .I. pau de semence deapieen vin, et jus d’aloisne, et mengier rosins qui ne soient mie meur […]. Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 70. […] et [l’estuet garder] de toutes coses ki facent bien oriner et ki leur privees maladies leur puist faire venir, si com cice, faseoli, rue,ape, lupins ; […]. Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 71. Encore cuis semence de perresin et de fenoul, especes,ape, anis, commin et en cele decoction melle laine atout le suint et met caut par desus [apostume des coulles]. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 23r. Ces medecines dont, les unes purgent par le ventre desoubs, si comme agaric, turbith, mirabolons et pluseurs aultres, et les autres par le orine, si comme persin, anis, fenoul,apeet pluseurs autres. Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, I, 40, fol. 39v. […] ameos [...] est la semence d'unne herbe de la grandeur deapeetapesont trescouvenables a l'estomac. Anon. [Guido Parato], Regime de santé, 1459, fol. 22v. Cette herbe* en tant qu'elle a des vertus médicinales, ainsi que ses semences. Ape de emorroÿdes ACHE DES EMORROYDES APIUM EMORROIDARUM BOTRACION STATICERE VRAN

Taxinomie moderne: Ficaria verna Huds. (famille: Ranunculaceae). [F. Vigneron]

La tierce maniere est ausi appelee ape de emorroÿdes, pource qu’elle pourfite ala cure des emorroÿdes. Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, section XX, problème 1, fol. 57r.

Cette herbe* dans sa manière* sauvage qui croît dans les lieux sablonneux, qui a une racine ressemblant à un petit ver et qui doit don nom au fait qu'elle permet de soigner les hémorroïdes.

Ape de ris APIUM RISUS ACHE DE RIS BOTRACION CORAX NILIAN STANCE ARTICORIS CLOROPIN RUSSELINS ASTICON EFFISTION LITOPON BELLINUM AGERUM BUECON HERBA STELANCA APIUM RUSTICUS

Botracion est également donné comme synonyme d'ache des emorroïdes, mais il ne s'agit pourtant pas de la même plante dans les textes du Moyen Âge: on perçoit ici l'extrême complexité des dénominations médiévales des végétaux. Taxinomie moderne: Ranunculus sceleratus L. (Famille: Ranunculaceae). [F. Vigneron]

L’autre maniere est appelee ape de ris, pource qu’elle purge et netoie le sanc de le melancolique humeur qui est cause de tristresce. Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, section XX, problème 1, fol. 56v.

Cette herbe* dans sa manière* sauvage et venimeuse, qui croît dans les lieux sablonneux et dont l'absorption provoque le rire.

Ape renine ACHE DES RAINES ACHE DES RENOUILLES ACHE RANIN ACHE SAUVAGE APIUM RENINUM APIUM RANARUM

L'identification n'est pas aisée, mais on peut proposer, dans la taxinomie moderne: Oenanthe aquatica (L.) Poir. (famille: Apiaceae). [F. Vigneron]

Nous devons ausi oultre savoir que ape est une herbe assés commune et assés congneue […] ; et en est .2. manieres, l’une domestique et commune, et l’autre sauvaige dont il est .3. manieres, est asavoir ape renine, pource qu’elle pourfite a rains, ou ranine pource c’on le troeuve volentiers en l’yaue ou les raines habitent, et c’est assés significations que ceste herbe poet bien es yaues vivre et croistre. Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, section XX, problème 1, fol. 56v.

Cette herbe* dans sa manière* sauvage qui croît dans les mares et les étangs, ou près de ce type de lieux qui sont habités par les grenouilles et qui a une action bienfaisante sur les reins, ce qui explique l'un de ses noms.