nom masc.
date ARTIFICE
FEW XXV 386a : artificium ARTEFICE ARTIFFICE Et totes ces ewes ki sont teles naturelment, si les puet on faire parartefice, si com de faire boulir soufre en ewe douce, et ensi des autres. Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 25. Li autres sont qui de fontaine naissent, mez il sont retenues en la fosse de la fontaine parartefice, sicomme sont les evez des puiz, quar les evez des puiz viennent d’uns sorsins de fontainez et fet l’en fosse entor par art si que la fosse s’emple toute d’eve desiques au regart des sorsins. Mahieu le Vilain [Aristote], Meteores, ca 1285, II, fol. 18vb.

Action de l'homme sur une chose naturelle pour en transformer l'une des propriétés.

Le médecin et la nature ont parfois des pouvoirs similaires ou complémentaires dans le processus de soin, en particulier lorsqu'il s'agit d'évacuation, comme le démontrent bien des développements dans différents textes en français. Les artifices du médecin sont cependant parfois le seul recours possible. [I. Vedrenne-Fajolles] […] et par medecine laxative il [Ypocras] entent toute evacuacion superflue faicte par art, soit par medecine, ou par clistoire, ou par saignee, ou par autreartiffice; […]. Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 209. Méthode de traitement créée par le médecin, par opposition à l'action de la nature.