nom fém.
date ARROCHE
FEW XXV 683b : atriplex AIRACE ATRIPLICE ARRECHE ARRECE ARAGE ARRACHE ATRIPLEX Arrochea pour équivalent vulgaire, en français moderne,Belle-dameouBonne-dame. [I. Vedrenne-Fajolles]. Taxinomie moderne selon la classification phylogénétique : Atriplex hortensis L. (famille: Amaranthaceae). Taxinomie moderne selon la classification traditionnelle : Atriplex hortensis L. (famille: Chenopodiaceae). L'appellation la plus usuelle en français moderne estarroche des jardins. [F. Vigneron] […] lesaragesen engleis melten […]. Anon. [Pseudo-Hippocrate], Le livre Ypocras, 1ère moitié du XIVe s., fol. 173v. Atriplex. C'est une herbe que l'on appellearroche. Nous en usons en cuisine pour porree. Anon., Grant herbier (Secrets de Salerne), XVe s., p. 39. Herbe* qui a de grandes feuilles triangulaires et des graines ailées, comme contenues dans une sorte de feuille. Au Moyen Âge, on cultivait l'arroche des jardins pour en consommer les feuilles. [F. Vigneron] Arrochedoit estre semee en fevrier, mars ou avril […]. Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, Bonhomme, 1373, VI, chap. 4, vue fol. 256. Cette herbe* en tant qu'elle est cultivée pour ses feuilles. AIRACE ATRIPLICE ARRECHE ARRECE ARAGE ARRACHE ATRIPLEX Et [por bien vomir] doit prendre de ces coses devant le vomir, car c’est chou ki ligierement le fait, si com eruke, rafle, semence d’airaces, calamenton vert, oignons, porions, ewe d’orge à tot se lie, miel, vin dous, et nois mengier en miel, et melons et cocombres, et catapuce, et elebre. Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 57. Contra cotidiane de saxe flame. Prenez semence d'arracheset la racine de rabes et les lavez bien en l'eive bollant, et puis metez .ij. drames de catapuces et demie, et donez ovec sirop acceptous. Anon. [Matthaeus Platearius], Livre des simples medecines, 2nde moitié du XIIIe s., p. 62. [pour l’enflure des mamelles] Se c’est de lait, trai le sanc par sainie qui doit engenrer le lait, se empeechement n’i a et se li enfleure est au commencement, met i repercussis devant dis, se en la fin u en l’estat, oevre des coses dissolutis que tu faces le lait venir cler o emplastre fait d’arrechescuites en eve. Encore melle le jus d’arrecesaveuc aucun jus valent a ce et li done ce a mangier et se l’enflure ne s’en va ensi, tu dois ouvrer de maturatif des emplastres […]. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 26r. [Pour éviter la constipation] Pernez lesaragesen engleis melten e la planteine e la cent[aure] e la morele e le fenoil e cerfoil e urties e sions de la rounce e de kurlokes e metez boillir ensemble. Anon. [Pseudo-Hippocrate], Le livre Ypocras, 1ère moitié du XIVe s., fol. 173v. Cette herbe*, en tant qu'elle est utilisée dans différentes préparations médicinales, aux usages les plus divers, notamment comme vomitif, pour lutter contre le gonflement des seins, la constipation, certaines fièvres quotidiennes*.