verbe trans.
date ASSEMBLER
FEW XXV, 552b assimulare ASSAMBLER ENCARNER CONSOLIDER AÜNER Ilz sont troys actes communs et necessaires en la cure des playes et des ulceres : le premier est encarner,assembleret consollider les levres desjoinctez, que je repute une mesme chose de present [...] la seconde est rengendrer la cher ou elle deffault, qui appartient aux playes et aux ulceres concavees ; la tierce est cicatriser et sigiller, qui compete en playes et es ulceres esquelles seullement le cuir est necessaire. Nicolas Panis [Guy de Chauliac], Chirurgie, ca 1450, tr. VII, doct. 1, chap. 6., 74. Réunir des parties disjointes par une restauration chirurgicale. AGRÉGER AÜNER […] entre les autres membres principaux, le cervel agrege etassemblea lui et entour lui plus de superfluitez, et pour ce a il mestier de plusieurs evacuatoires que les autres. Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, [1429], éd. Lafeuille (1964), p. 161. Réunir, attirer des humeurs* ou des superfluités*, en parlant d'un membre* du corps. à la voix passive à la voix passive L’autre riule est que quant les humurssunt assambleesa faire apostume, on doit ouvrer autrement au commencement, autrement en l’acroissement, autrement en l’estat, autrement en la fin. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 2v. […] aussi pour la froideur des membres generatifz, le sperme ne peut estre eschauffé neassemblédeuement en la marrix […] Martin de Saint-Gilles, Amphorismes Ypocras, 1362-1363 [1429], éd. Lafeuille (1954), p. 88. [...] et adont vaut a dire autant que les passions arthetiques et gouteuzes [sont] plus esmeues en ver et en amptonne, et la cause est car en yver moult d’umeurs sont assemblees ou corps qui sont reposees et courues ; et quant vient en ver elles sont dissolvees et courent et fluent aux jointures, et causent telles goutes qui estoient apaisiees et coyes [...]. Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 212. Être réuni, attiré en un point du corps, en parlant des des humeurs* ou des superfluités*.

part. passé, employé comme adj.

[…] maiz, Ypocras entend yci endroit que telle durté est causee ou pour apostume, ou pour aucune replexion de sang melencolique ou autres humeurs avec,assembleeset endurcies en la region de l’esplain ; Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, [1429], éd. Lafeuille (1964), p. 199.

Attiré, réuni en un point du corps.

à la voix passive COMPRESSER à la voix passive [...] spasme de inanicion duquel nous avons eu moult de foiz que tel spasme est mortel, car les nerfz y sont tous retraiz et le cervel [y est] tout assemblé en fuiant sa nuisance, et ainsi est causee telle appercion des yeux qui est signe mortel. Aussi met Galien une autre chose, quar c’est signe que la vertu motive du cervel est toute faillie, qui ne peut mouvoir les muscles des yeux ne des paupieres, et pour ce demeurent ilz ainsi ouvers et apparens ; [...]. Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 209. [...] se telle rissilion ou yssue de l’oz de son lieu naturel demeure longuement sans ce qu’il soit raffermé en son lieu, et que le flux des humeurs soit empesché et restraint, et que celles qui sont courues et fluees au lieu soient degastees, et que la moisteur et mollice du cuir soit ostee, et qu’il soit si bien assemblé et compressé que l’oz ne puisse yssir de son droit siege naturel, en verité le pacient clochera tous les jours de sa vie, car telle maladie est incurable qui n’y met remède du commencement, si comme dient tous noz aucteurs et maistres de medecine ; [...]. Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 217. Être contracté, resserré, en parlant d'un organe. ADJOINDRE En ce comment Galien premièrement adjoint etassemblecest amphorisme derrenier au precedent, et puis expose l’amphorisme […] Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, [1429], éd. Lafeuille (1964), p. 217. Joindre à, unir à un autre écrit, en parlant d'un texte. Se tu assambles le livel a se basse et soustrais le fause ligne de cele somme, la remanance fera le dyametre du cercle. Anon. [Anon.], Pratike de geometrie, 3e quart du XIIIe s., I, 6, p. 481. Puys je assemble les troys quociens cest assavoir 6.2.1. font .9. Nicolas Chuquet, Triparty en science des nombres, 1484, I, 649.

Ajouter dans une opération mathématique.

Moult grant porsion de la buee seiche est atraite etassembleea la voie du lait. Mahieu le Vilain [Aristote], Meteores, ca 1285, I, fol. 10 vb. Réunir en grande quantité, notamment en parlant de matière.