date AGNEAU CHASTE
AIGNEL CHASTE AGNUS CASTUS L'aignel chaste est désigné par l'hyperonyme "herbe" par Jean Corbechon qui cite Dioscoride et Platéarius, alors que Pierre de Crescens utilise l'expression générique "petit arbret". Chez Vincent de Beauvais, on trouve l'agnus castus dans le livre 12 consacré aux arbres (Speculum naturale, XII, 47, col. 908-909). La plante connue sous le nom d'agneau chaste est aussi appelée aujourd'hui "gattilier" ou "arbre au poivre". Le mot agnus semble être un emprunt au grec άγνος, nom de l'arbuste dans cette langue (en latin classique vitex). Le rapprochement avec le latin agnus au sens d'« agneau » (« agneau » se dit άμνός en grec) serait donc lié à une paronymie. Par ailleurs, en grec le mot άγνος ressemble beaucoup à l'adjectif άγνός (avec aspiration initiale et accentuation différente), qui signifie « pur », « chaste » (en latin castus). D'après la notice compilée par Vincent de Beauvais, le rapprochement avec l'agneau se trouve chez Platearius. En revanche, les explications attribuées à Isaac et Dioscoride justifient le recours au nom grec agnus par le fait qu'il désigne la chasteté, à laquelle cette plante est liée par les propriétés qu'on lui prête. Vitex agnus-castus L. (famille : Verbenaceae/ Lamiaceae) [C. Rochelois] Ceste herbe, selon Diascorides et le Plateare, est touzjours verte et a la fleur qui est appelleeagnelchasteet par son odeur, par sa veue et par en user, elle rent la personne chaste aussicomme un aignel. Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses, 1372, VII, c. 15, fol. 247r. Agnus castus, ouaignelchaste, est un petit arbret qui est tout temps vert et croist le plus en lieux plains d’eaue, et en lieux secs le moins. Le fust en est dur et les fueilles sont telles comme de l’olive, mais elles sont plus legieres. Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373,V, chap. 33, fol. 138r. Plante toujours verte, avec un tronc dur, qui pousse plutôt dans les lieux humides et qui porte des feuilles semblables à celles de l'olivier et des fleurs odorantes. Les vertus prêtées à cette plante sont multiples, au Moyen âge comme aujourd'hui. D'après les renseignements collectés par les encyclopédistes du XIIIe siècle, elle a notamment le pouvoir de faire venir les règles, de favoriser la lactation, de guérir l'hydropisie et la léthargie (en décoction). Elle est surtout connue pour calmer le désir sexuel et aurait été à ce titre utilisée dans les matelas au Moyen Âge. Un usage médiéval vaudrait aussi à son fruit séché le nom de "poivre des moines".[C. Rochelois] Agnelchasteest une herbe chaude et seiche qui a vertu de garder chasteté es personnes, sicomme dit Plinius ; et pour ce anciennement les fames la portoient avec elles quant elles aloient au corps ou aux obseques des mors ou autre part ou ilz les convenoit vivre chastement sans leur maris. Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses, ca 1285, XVII, c. 15, fol. 246v. Cette plante, chaude* et sèche*, employée entre autres pour favoriser la chasteté.