nom fém.
date ALEMANDINE
FEW XXIV 287a : alabanda RUBIS GRENAT "Dérivé dealabanda, ancien évêché de Carie (province d'Asie mineure) aujoud'hui Arab-Hissar (d'après V. Chevalier, Répertoire des sources du Moyen-Âge, topobibliographie) d'où les Anciens tiraient cette pierre […] Les formesAlemandine(1160),Alabandique(1611),alamandine(1611),almadin(1863),almandin(e)(1960) sont des corruptions d'alabandine." : d'après l'article étymologiqueAlabandinedu CNRTL. (ASanchez) Alamandineen Asie est trovee / En Alamande la cuntree, / E a sardine si resemble / Ke pur un poi ne sunt ensemble. ANON. [Marbode], Lapidaire. Première version en vers, XIIe s., XXI, v. 507-510. Alemandinaest vaillante, / Forment chaude et resplendisante. / Ja n'ert ewe tant engelee, / S'ele i est, ne seit eschaufee. Philippe de Thaon, Lapidaire alphabétique, XIIe s., XI, v. 189-192. Alemandine. Berechiah ben Natronai, Koach ha-Avanim, ca 1190, no 15. Pierre précieuse de couleur rouge.