nom masc.
date CERISIER
FEW II 1 600a : ceraseum CHERISIER On puet aussi enter vignes en arbres en deux manieres. L’une si est que l’en perce uncerisierou un aultre arbre, et boute l’en parmi ung getton de la vigne sans trenchier et l’estouppe l’en gracieusement et les fruis ducherisieret de la vigne seront meurs en un mesmes temps. Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, IV, chap. 12, fol. 77v. Arbre qu'on trouve en Europe et qui donne des cerises. En français moderne, le termecerisierdésigne plusieurs espèces d'arbres fruitiers du genre Prunus (famille: Rosaceae). Selon la taxinomie moderne, Prunus avium (L). est l'espèce botanique à l'origine des variétés cultivées de cerisiers doux; Prunus cerasus L., le griottier, est l'espèce botanique à l'origine des variétés cultivées de cerisiers aigres. En français moderne, les deux locutionscerisier acideetcerisier aigresont synonymes. D'après Pierre de Crescens, la taille du cerisier se réduit à éliminer le bois mort.Pierre de Crescens indique que, par rapport aux cerisiers doux, les cerisiers aigres sont des arbres plus petits, avec des branches plus étalées et pendantes; les cerisiers aigres font beaucoup de rejetons. [F. Vigneron] Lecerisierest un arbre commun et desire air froit et attempré. Il ne puet pas bien porter air trop chault. En contrees tiedes il vient petites cerises. Il s’esjoïst en montaignes et en costieres. Il demande terres de moiste siege. Cerises, les unes sont doulces et ceulx ici ont grans arbres et montent hault franchement de leur nature et ceulx ici sont proprement nommees cherises. Les aultres sont aigres et agües et ont trop plus petit arbre et ne se lievent pas en hault, mais s’espendent en branches par decoste [...]. Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, V, chap. 6, fol. 108r. L’en en retaillera les branches seiches et les cassees et ce qui souldra par aval, afin que il ne seiche ce d’en hault. [...] La tige descerisiersaigres sera eslevee de la terre par VI piez ou environ. Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, V, chap. 6, fol. 108v. Cet arbre pouvant être planté sur un coteau ou en montagne et dont on cultive deux sortes pour récolter les cerises : les cerisiers aigres et les cerisiers produisant des cerises douces. L'emploi de cerisier pour désigner non l'arbre dans son entier, mais une partie de son bois, est le résultat d'un processus SIRISIER Por menoison sanglante : prenez mirfoil et plantain etsirisier, si y ait autant de l’un come de l’autre, et triblez bien ensamble. Et quant vos voudroiz, si destremprez en vin, si en bevez .III. jors au soir et au matin, si garra. Anon. [Pseudo-Hippocrate], Le livre Ypocras, 1ère moitié du XIVe s., fol. 81r-81v. Le bois de cet arbre, en tant que, broyé, il entre dans la composition d'une recette contre les diarrhées sanglantes.