nom masc.
date CETERAC
ar. : satrak CERFLANGUE SCOLOPENDRE SCOLOPENDRIE L'étymologie du FEW XIX 173a : sitarag (ar.) est à corriger, voir M. Kiwitt,Der altfranzösische Fiebertraktat Fevres. [...], Würzburg 2001 (Würzburger medizinhistorische Forschungen 75), p.100. Phyllitis scolopendrium, L. (famille : Aspleniaceae, Polypodiaceae), ancien nom : Asplenium scolopendrium, scolopendre, langue-de-cerf. cf. Jofroy de Waterford,Secret des Secrets, Diét., éd. Y. Schauwecker, p.180. Ceteracc'est une herbe qui est ainsi appellee. Elle croist contre murs vieux et sur pierres et anciens edifices de pierre. Anon., Grant herbier (Secrets de Salerne), XVe s., p. 97. Herbe* qui croît en touffes sur les rochers, les vieux murs, dont les feuilles ressemblent la langue d'un cerf. LANGUE SCOLOPENDRE SCOLOPENDRIE Phyllitis scolopendrium, L. (famille : Aspleniaceae, Polypodiaceae), ancien nom: Asplenium scolopendrium, scolopendre, langue-de-cerf. cf. Jofroy de Waterford,Secret des Secrets, Diét., éd. Y. Schauwecker, p.180. L'étymologie du FEW XIX 173a : sitarag (ar.) est à corriger, voir M. Kiwitt,Der altfranzösische Fiebertraktat Fevres. [...], Würzburg 2001 (Würzburger medizinhistorische Forschungen 75), p.100. Recipe [endiviae], scariolae, linguae cervinae,ceterac, [politri]ci, adiantum, capillae veneris, [violaru]m ana une poignee, violis, [boragin]is ana uncias duas, quatre [semen]ces froides ana une once, [prunor]um dis, timi, epitimi ana drachma [una], sennae, coscotae ana drachmas deus, [rubar]bari drachme une, si bolez totes [ces] choses ensenble, for le rebarbe [met]ez aprés que les autres choses [so]nt bolies, si en fetez une decoccion, et li donez a boivre matin et soir une once avec deus tanz de eve teve. Ce donez en esté, təqup̄ā tammuz. Anon., Traité sur les fièvres, ca 1190, fol. 217v. Le foie confortent ces choses : [...], la semence de scariole et de letuse et de solatre et de cicoré et de fennoil aachepin, lupini, coctanorum, pirorum, mespilorum et de fresces roses, cuscute, mege de lait de cievre, aristologie longue et la reonde, capilli veneris,ceterac, pollitricum... Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 691. Recoif/ Aigremoine,/ Fuilles d'olive,, de chascun une poigniee/Ceterac... Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 1971, p. 158. Cette herbe* en tant qu'elle possède des vertus médicales.