adj.
date CITRIN-1
FEW II-1, 720b : citrus ...colourcyterin, c'est aques jane. Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 928, 32. [aprés la routure de l’apostume]. Quant la plaie sera netoiie, met i pourre d’encens et de mastic et de roses a rengenerer char. Quant la plaie sera remplie a faire soutil saneure, fait ongnementcitrinou met i apostolicum ou froumage vies, trivlé o miel. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 22r. Autre experiment a çou [contre la goute rose]. R. une once de blanc d’Espaigne et une once de vif argent et denree de souffrecitrinet livre et .s. de vies craisse, pourre le souffre et le blanc d’Espaigne ensamble et melle le vif argent et le craisse et les bat bien en .1. mortier jusqu'a tant que il soient bien encorporé et aprés ce melle tout ensamble et fai ongnement et le garde et en use en tel maniere, leve avant la face de tres fort vin aigre sans terdre et aprés l’oing de cest ongnement .11. fois le jour ou .111. Cis ongnemens vaut contre les dertres et contre les autres infections dures. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 49v-50r. […] l’ourine devenra espesse, purge o la decoction des semences de citrules, de caourdier, de cucumeres, violaire, prunes de breges, capiller, cuis en eve et i met .11. onces cassiafistre, tamarinde, une once de manne, .1. once mirabolecitrin, une once cole […] Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 64v-65r. Couleurcitrineet jaune et punicee sont auques tout un et y a pou de differance mais que il a moins de blanc et plus de noir en l’un que en l’autre, et plus de chaleur et moins de froidure selon que couleur est enracinee en plus soubtille et plus clere matiere de tant reluit elle plus et appart mieulx. Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses couleurs, 1372, p. 51.

Qui est de couleur jaune citron ou orangé.

Rouge citrin Colere naturelle est escume du sanc de couleur rouge et clere, c'est assavoirrouge citrinsau dernier degré de citrineté, et est legiere ague et tant plus est chaulde et plus est de couleur rouge. Et icelle colere aprés ce qu'elle est engendree au foie elle est divisee en deux parties. L'une trespasse avec le sanc es vaines, l'autre partie est transmise en unne bourse nommee cestis fellis. ANON. [Arnaud de Villeneuve], Regime santé du corps, 1480, p. 140. Couleur jaune foncée qui tire sur le rouge, rouge clair. cole citrine Terme qui relève de la pathologie humorale : l'une des quatre humeurs cardinales (les autres étant le sang, l'atrabile ou bile noire, et la pituite) à laquelle on attribuait une influence déterminante sur le tempérament selon sa composition et sa proportion par rapport aux autres humeurs. COLÈRE Li seconde maniere [de cole] si est cole citrine ki a coleur d'un fruit ki a nom cetre, ki est faite de fleume, de cole rouge, et n'est mie si caude comme li premiere. Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 46. Car aucune foiz elles sont muees en couleur citrine, et adont elles signifient humeur colorique habonder. Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, [1429], éd. Lafeuille (1964), p. 114. Humeur* dominée par la bile jaune.