nom fém.
date COMÈTE
FEW II-2 942a : cometa ÉTOILE COMEE COMETTE estoile comee

Au Moyen Age la comète donne lieu à deux explications: soit il s'agit d'un phénomène sublunaire, provoqué par l'inflammation d'exhalaisons terrestres dans l'air au contact de la sphère du feu (explication aristotélicienne), soit il s'agit d'un phénomène astronomique ( dans la sphère des étoiles), dû à une conjonction d'astres ou à des déplacements de corps célestes (explication d'origine arabe) . Les auteurs hésitent entre les deux explications, les combinent ou les opposent. Voir L. Thorndike, Latin Treatises on Comets, Chicago, 1950 et J. Ducos, La météorologie en français au Moyen Age (XIIIe-XIVe), Paris, 1998. (J. Ducos)

Je me departe d'endroit a parler descometeset des estoilles qui ont treches ou keuwe dusques au traitié de le revolucion des ans... Anon. [Léopold d’Autriche], Compilation de le science des estoilles, ca 1300, 71. Lacometeest une estoille avironnee de flamme sicomme dit Bede qui vient soudainement, qui signifie pestilence ou bataille ou vent ou grant chaleur. Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses, 1372, VIII, 32, fol. 137v.

Apparition* lumineuse en forme d’étoile avec une longue queue ou chevelure*.

Or est il dont II manerez decometes: l’une quant le cors ducometeet de sacomeest tout d’une nature, c’est-à-dire buee seiche embrasee, l’autre quant une voire estoile a soz son cors atrait buee seiche enflambee qui semble estre entor lui et nequedent ele en est trop loing et semble que ce soitcomete. Mahieu le Vilain [Aristote], Meteores, ca 1285, I, cchap. 6, fol. 10r. Cometeest vapeurs de terre qui a grosses parties fort gisans, liquele monte a la souveraine partie de la cause des royaumes et des autres coses. Elles senefient l'alteracion en che monde. Et dient li aucun que elles aviennent de la conjonction de .2. planettes, et li autre dient qu'elles aviennent par l'aherdement de la vapeur a le lumiere de le planette u del estoille. Anon. [Léopold d’Autriche], Compilation de le science des estoilles, ca 1300, fol. 28vb. Lescometessont d'autre matiere et d'autre nature que n'est aer. [...]elles sont faites de nouvel en l'aer et d'autre maniere et sont meues au mouvement de l'aer aussi comme une chose qui est portee en une nef, fors en tant comme elles sont aucune fois traictes par l'influence des estoilles du ciel. Nicole Oresme [Aristote], Livre du ciel et du monde, 1377, II, 15, p. 436. Cometeest une inflammation ou impression existant hault en l'air, et ressemble une estoile qui ait crins entour soy, et signifie guerres ou mortalitez. Olivier de la Haye, Poème sur la grande peste, 1426 p. 183.

Cette apparition, faite d’exhalaisons sèches, enflammées au contact de la sphère* du feu et projetées dans la partie supérieure du monde élémentaire sous la lune.

Cometeest vapeurs de terre qui a grosses parties fort gisans, liquele monte a la souveraine partie de la cause des royaumes et des autres coses. [...]Et dient li aucun que elles aviennent de la conjonction de .2. planettes, et li autre dient qu'elles aviennent par l'aherdement de la vapeur a le lumiere de le planette u del estoille. Anon. [Léopold d’Autriche], Compilation de le science des estoilles, ca 1300, fol. 28vb. Cette apparition, considérée comme le résultat d’une conjonction de planètes.