nom fém.
date CUSCUTE
FEW XIX 100b : kusuta PODAGRE DE LIN GRUNGUS

Taxinomie moderne: Cuscuta epilinum Weihe (famille: Convolvulaceae). Il s'agit de la cuscute du lin, plante parasite attaquant notamment le lin ainsi que d'autres végétaux. Dans la citation du Livre des simples medecines relevée en pharmacopée, on constate que l'auteur croit que la cuscute est la racine ("raiz") du lin, ce qui est une erreur. [F. Vigneron]

Cuscute, c’est a dire podagre de lin ou autrement ditte grungus, est chaulde ou premier degré et seche ou second […]. Anon. [Pietro de’ Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, Bonhomme, 1373, livre VI, chap. 35, fol. 103v. Cuscute. C’est une herbe que l’on appelle autrement podagre de lin pour ce qu’elle se hert contre le lin. Anon., Grant herbier (Secrets de Salerne), XVe s., p. 60.

Herbe qui pousse en s'attachant au lin.

Cuscuteest chaude el premier degre et seche el segunt. C'est la raiz de lin. [...] El purge malencolie principaument, et apres fleume. Anon. [Matthaeus Platearius], Livre des simples medecines, 2nde moitié du XIIIe s., p. 41. Et dont prendra tel medecine : il fera cuire en ewe polipode, senecune, et epithime,cuscuteet [a]garico, racines de fenoul et de persin, et apriès, quant eles seront cuites, si convient destemprer demie once de cassee et demie once de dyasené laxatif, et prendre au matin. Mais ki a fievre si doit prendre .V. drames de mirabolans indes ou lapis lassuli. Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 52. Le foie confortent ces choses : [...], la semence de scariole et de letuse et de solatre et de cicoré et de fennoil, ache, pin, lupini, coctanorum, pirorum, mespilorum et de fresces roses,cuscute, mege de lait de cievre... Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 691.

Cette plante en tant qu'est utilisée pour ses qualités purgatives des humeurs* hépatiques et flegmatiques et contre les douleurs des reins et du bas-ventre.