nom fém.
date CONVENIENCE
FEW II 1127a : convenire ACORDANCE La .2. : eles [ces cures] fontconvenienceen la maniere de oster les os estrangiés, c'est a savoir poignans seulement et apreignans les meninges, et qui sont soupechonneus a ce, et les autres extrinseques, et toutes les choses, queles que eles soient, qui sont entre les leivres des plaies outre nature. Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 921, p. 221. Secondement, ele [la palliative commune de toutes ulceres] aconvenienceo la cure curative en tant que, par bonne et deue administration des choses mises sus et par regiment deu au pacient es .6. choses non natureux, est aucune fois la maladie curee complectement, ja soit ce que l'en ne le cuide pas. Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 1647, p. 83-84. Conformité d'un traitement à une affection donnée. Cils problemes est ausy comme fondés sur la raison de un amphorisme de Ypocras, ou il dit que il moert mains de malades des maladies qui ont aucuneconvenienceet aucune acordance a choses particuleres, comme a la complexion du pacient, au tans, a l’aaige et a tels choses, que de celles qui se descordent de ces particularités. Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, I, 28, fol. 32r. Conformité à certaines circonstances, en parlant de maladies. Quar la chalor et le humor del prin temps a convenience et concorde a la croissande des plantes et des arbres. Anon., Introductoire d’astronomie, ca 1270, XLII, 40, p. 68.

Rapport de conformité et accord, notamment entre deux parties de la nature ou deux phénomènes naturels.