adj.
date BOSSU
FEW I 467b : *bottia BOÇU Et nous voion que les figuracions qui apparent en la lune en un moys sont en .III. differences , car aucune fois la partie enluminee est divisee de l'autre par ligne droite, sicomme ou premier et ou desrenier quartier; aucune fois par ligne circulaire concave, sicomme vrs la conjunction devant et aprés; et aucune fois par ligne circulaire convexe ouboçue, si comme vers l'opposicion devant et aprés. Nicole Oresme [Aristote], Livre du ciel et du monde, 1377, II, 31, p. 564. Qui a une forme courbe et renflée. GIBBEUX Le tiers os de l’umere est l’adjutoire, qui par le dehors est gilbeulx etbossu, et au dedans est concave. Nicole Prevost [Guillaume de Salicet], Cirurgie, 4e quart du XVe s., IV, chap. 2. Qui présente des bosses, en parlant de la forme d’un organe* ou d’une partie du corps. BOÇU BOCHU GIBBEUX et [Ypocras] dit ainsi, que quiconques est faitboçuou gibbeuf avant l’aage de jonesce, en l’aage d’enffance, pour cause de toux passion asmatique, il meurt et perit avant qu’il viegne en jonesce. Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 203. Ceste response est toute clere, car li poumons en ciauls qui ainsi sontbochuet courvé ne se poet pas bien prestement esventer a son droit ne delivrer des superfluités fumeuses desusdites. Car la bonne eventation du coer et du poumon requiere de sa nature longue voie et droite, pource dont que ceste eventation qui est necessaire au coer et a la vie humaine ne se poet a droit faire en ciauls qui ainsi sontbochu, courvé et contrait, pource se pourrissent les superfluités qui y sont retenues et arrestees dont le halaine puant et la malvaise oudeur desus dite s’ensieut. Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, XIII, 10, fol. 238r-v. Qui a le dos déformé, présentant une bosse. emploi substantivé Pourquoy est ce que libochuet li courvé ont plus malvaise alainne et plus puant que li autre? Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, XIII, 10, fol. 238r. Persone qui a le dos déformé, présentant une bosse.