nomen
date BDELLIUM
BEDELLE BEDELLIUM DELLIUM

Hébr.: bdolah. Taxinomie moderne: gomme fournie par deux espèces de Bruséracées, Commiphora roxburghii, Bdellium de l'Inde ou Commiphora africana, Bdellium d'Afrique. Cité deux fois dans le Pentateuque: Genèse 2, 11-12: "L'un s'appelle Phison, et c'est celui qui coule tout autour du pays de Hévilath où il vient de l'or. Et l'or de cette terre est très bon. C'est là aussi que se trouve le bdellion et la pierre d'onyx"; Nombres 11, 7 : "La manne ressemblait à de la coriandre et avait l’apparence du bdellium." On trouvera un commentaire de la dernière citation biblique dans Kenneth T. Farrell,Spices condiments and Seasonings, US of America, Aspes Publishers, notice du « coriandre », p. 79. (S.Hériché-Pradeau et C.Silvi)

Bedelliumest chauz el segont degre et moiste el premier. C'est la gomme d'un arbre. Anon. [Matthaeus Platearius], Livre des simples medecines, 2nde moitié du XIIIe s., p. 33. Gomme-résine d'un arbre d'outre-mer.
Bedelliumsicomme dit Plinius ou Xe chappitre de son xiie livre, est un arbre tres renommé semblable a un olivier en fueilles et en couleur. Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses, 1372, livre XVII, chap. 19, fol. 247v. Par métonymie, arbre d'outre-mer qui ressemble à l'olivier et produit une gomme-résine. DELLIUM

D’après Dorveaux, l’éditeur du Livre des simples medecines (Paris, 1913), dellium est une mauvaise graphie pour bdellium (p. 208), qu’il définit comme une « gomme résine fournie par plusieurs plantes du genre Cimmiphora ». Cette erreur de graphie n’étant pas limitée au seul Livre des simples medecines, on peut se demander si dellium n’est pas devenue une variante graphique de bdellium. (C. SILVI)

Le foie confortent ces choses : […] reuponticum, spodium,b]dellium, scandali en chascune espece, gomme arabike, […]. Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 683. S'eles soient appliquiees a l'ulcere, sont cestes : metastre fluvial, basilicon calcadis, fiente de coulomp, d'ane et de chievre, souphre, assa fetida,bedellium, sel, auls, chascun d'icez triblé et destrempé o miel appliquié aprés l'extracion du venin par aucune maniere ou par pluseurs dessus dite. Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 1787, p. 119. Bedelle,bedelliumen latin, est une gomme clere de chaulde et moïste nature et mollifie fort les apostumes dures. Olivier de la Haye, Poème sur la grande peste, 1426, p. 181. ...et se la matiere est visqueuse on l'aguisera de yerapigra et de pulpa colloquintida et debdellium. Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VI, 5. Le foie confortent ces choses : le fust d’aloez camfora, ambra, squinantum, casia fistula, tamarind, mirra, canelle [...], dellium, scandali en chascune espese, gomme arabike… Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 681-684 .

Cette gomme au goût acide, en tant qu'elle est utilisée pour calmer les douleurs du foie et contre les apostumes externes.