nom fém.
date BENOITE
FEW I 323b : benedicere BENEITE La "benoite" apparaît en français dans des glossaires. Les encyclopédies latines donnent quelques informations d'ordre médical. Albert Le Grand identifie labenedictaà la plante nomméegariofilata. Cette dernière est mentionnée dans le "Speculum naturale" de Vincent de Beauvais ("garriophyllatum", IX, 63, col. 612 et 613) sous des citations attribuées à Platearius et à Constantin. Les informations d'ordre botanique que l'on peut tirer de cette notice sont minimales : c'est une herbe assez courante qui a des feuilles. Taxinomie moderne pour la benoîte ou herbe de Saint-Benoît : Geum urbanum (famille : Rosaceae)[C. Rochelois] Pur trere hors espine u fer:Beivre bon pur trere horsEspine e fer e el del cors,De plaie novele sursaneeKe malement ad esté gardee.Un fiscilet prendrezDe chescun herbe dunt si lirrez:De sanicle e de yere terestre,Herbebeneitei deit estre,Les foiles de bettoine e la racineDevez mettre en la medicine. Anon., Novelle Cirurgerie, ca 1250, fol. 71rb. Herbe* à feuilles assez commune, chaude* et sèche* au second degré*. BENEDITE BENEITE BENEOITE BENEDICTA AVANCE Les éditeurs duRegime du corpsd'Aldebrandin de Sienne et de laChirurgie de l'Abbé Poutrelrenvoient tous deux dans leur glossaire à l'Antidotaire Nicolas, qui donne le détail de la composition de cette confection. [I. Vedrenne-Fajolles] Pur la pere, bevere:Pur la piere pernez gromil,Warance, burnete e persil,Saxifrage e carvy;Ache ebeneitemetez i;Ne mie le herbe ki est ci nomee,Mes la medicine i seit mellee [...] Anon., Novelle Cirurgerie, ca 1250, fol. 68ra. Et fera premierement ceste decoction où ces coses seront cuites si com polipode, racine de fenoul et de persin, aloisne, anisi, caroi, dauci, et quant li decoctions sera faite et coulee, si destemperra on l’ewe dedens demie once debenoiteou .V. drames de laituaires, et s’il avoit fievres de fleume, si convient ke il prenge en le decoction mirabolans kebles .V. drames […]. Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 52. Se c’est [rogne] de cole ou de fleume salse et li cors est plains, fai sainie ; s’il n’est pas plains, cuis la matiere o oxizacre et la moitié de sirot de fumeterre et quant ele sera cuite, purge la o colagoge u o .11. parties d’oxilaxatif et la tierce de ierarufin, cuis le fleume o oximel et sirot de fumeterre ygalment, purge la o une partie de ierapigre ou debeneoiteet l’autre de cartatique imperial. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 57v. Benoiteest dite quar ceus qui la receivent la beneissent. Anon. [Nicolas de Salerne], Antidotaire Nicholas 1, ca 1290, p. 6. Electuaire* purgatif préparé avec cette herbe* et dont l'une des vertus principales est de lutter contre la goutte*.