nom fém.
date BOÎTE
FEW IX 650a : pyxis BOISTE BOESTE BOUECTE BOISTE DE LA HANCHE SCIA SCIATIQUE Le terme trouve en réalité son origine dans le latin vulgaire *buxita, une forme gallo-romane issue de buxida, elle-même issue de l'accusatif de buxis, -idis. Celle-ci est probablement une altération du latin classique pyxis, -idis, un empr. au grec. Cf. FEW IX, 655 et TLFi (s.v. boîte). [M. Goyens] […] et seigne devant le leu entor la boiste si com elle torne, si que li boiste soit dedens le cercle ; et si soit li cauteres telz com cil dont on a cauterizeit le stomac. Anon. [Albucasis], Cyrurgie, ca 1250, fol. 10ra. Et chascun de ceus a environ le milieu une boiste en la quelle est tornee l'extremité desus de l'os de la cuisse, qui est dite vertebrum ; et la boiste est apelee scia, et toute la jointure de la hanche, et tot le compost de ces choses et de char dehors est appelé la hanche. Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 476, p. 121. car vertebrum est l’oz de la hanche qui tourne et est mis dedens la concavité qui est appellee scia, ou boiste; […]. Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 127. Aprez nous devons savoir que sciatique, c’est a dire boite, et est l’oz concave de la hanche qui est fait a maniere d’une boite et l’autre entre dedens ; […]. Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 215. [...] la goute appelee sciatique est engendree par grant habondance de humidités froides qui descendent et se assamblent en la concavité et jointure des hanches, et a la verité il y en descent aucune fois si grant quantité que li os issece hors de sa boiste et de sa concavité en tant qu'il en convient la personne clochier. Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, IV, 20, fol. 114v. Os de la hanche, caractérisé par sa forme concave. Boiste de la gorge CONCAVITÉ DE LA GORGE Le terme trouve en réalité son origine dans le latin vulgaire *buxita, une forme gallo-romane issue de buxida, elle-même issue de l'accusatif de buxis, -idis. Celle-ci est probablement une altération du latin classique pyxis, -idis, un empr. au grec. Cf. FEW IX, 655 et TLFi (s.v. boîte). [M. Goyens] Et saches que la gorge est continue avec la furcule de la poitrine on lieu qui se appelle la boeste de la gorge ou la concavité de la gorge. Nicole Prevost [Guillaume de Salicet], Cirurgie, 4e quart du XVe s., IV, 1.

 Creux de la gorge.

 
boiste de l'épaule Le terme trouve en réalité son origine dans le latin vulgaire *buxita, une forme gallo-romane issue de buxida, elle-même issue de l'accusatif de buxis, -idis. Celle-ci est probablement une altération du latin classique pyxis, -idis, un empr. au grec. Cf. FEW IX, 655 et TLFi (s.v. boîte). [M. Goyens] L'autre extremité de cel os est arondie en la jointure de l'espaulle, et ou derrain de cele rotondité est une concavité, qui est apelee la boiste de l'espaulle en la quele entre le chief de l'ajutoirre du bras, et illuec s'entretiennent fermement par un nerf fort, flexible, insensible qui nest des extremités de ces .2. os, ou lieu ou il est, c'est ou milieu, et est appelé liement ou tenantes ou cahap. Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 265, p. 77.

Partie creuse de l'épaule.

 
Boiste de la hanche Le terme trouve en réalité son origine dans le latin vulgaire *buxita, une forme gallo-romane issue de buxida, elle-même issue de l'accusatif de buxis, -idis. Celle-ci est probablement une altération du latin classique pyxis, -idis, un empr. au grec. Cf. FEW IX, 655 et TLFi (s.v. boîte). [M. Goyens] Quant les moistors viscouses dessendent a la boiste de la hainche, et por ceste cause si se muet de son leu, et li signes est que li cuisse est plus longe que li autre quant on le mesure ensamble; et est trovez li leus dou departement vuis, si covient que tu cauterizes le malaide sus la boiste de la hainche a .i. cautere semblant au cercle et seigne devant le leu entor la boiste si com elle torne, si que li boiste soit dedens le cercle; et si soit li cauteres telz com cil dont on a cauterizeit le stomac. Anon. [Albucasis], Cyrurgie, ca 1250, fol. 10ra.

Partie creuse de l'os de la hanche.

 
Le terme trouve en réalité son origine dans le latin vulgaire *buxita, une forme gallo-romane issue de buxida, elle-même issue de l'accusatif de buxis, -idis. Celle-ci est probablement une altération du latin classique pyxis, -idis, un empr. au grec. Cf. FEW IX, 655 et TLFi (s.v. boîte). [M. Goyens] Et la metons en une bouecte bien forte de belle terre comme les orfevres font leurs creusets, laquelle bouecte doit avoir son couvercle bien joignant. Anon., Le livre Flamel, fin XVe s., p. 408.

Récipient, généralement en terre, muni d'un couvercle qui ferme de manière étanche.