nom masc.
date BÉDÉGAR
FEW XIX 16a : bādāward ESPINE BLANCHE, AGLANTIER, EGLANTIER Taxinomie moderne: Acanthus syriacus, Acanthe, famille des Acanthacées. Le terme semble pouvoir d'abord désigner l'églantier, puis l'épine blanche et enfin l'excroissance qui se développe sur les églantiers ou les rosiers à cause du développement d'une larve produite par un insecte, le Cynips du rosier.  Bedegarc'est esglenciers, et est froiz el premier degre et maiesmement moites. Il conforte l'estomac et asoage la fevre qui a dure longuement. Anon. [Matthaeus Platearius], Livre des simples medecines, 2nde moitié du XIIIe s., p. 33. Bedegard, c'est espine blanche [...] Aucuns dient quebedegardest une superfluite qui croist sur le fust du rosier, mais c'est faulx, carbedegardest une herbe qui croist en lieux fermes et plains, et a la feulle grasse, fendue a semblance de eruque, et se extant par terre et au milieu a une espine blanche. Anon., Grant herbier (Secrets de Salerne), XVe s., p. 41. Herbe* qui comporte en son milieu une épine blanche et croît d'abord sur le sol. Bedegarc'est esglenciers, et est froiz el premier degre et maiesmement moites. Il conforte l'estomac et asoage la fevre qui a dure longuement. Anon. [Matthaeus Platearius], Livre des simples medecines, 2nde moitié du XIIIe s., p. 33.

Cette herbe* en tant qu'elle possède des vertus curatives, qu'elle apaise les maux d'estomac et calme la fièvre persistante.