nom masc.
date DRAP
FEW III, 154b drappus NB. : voir si l’on regroupe les sens comme sous drapel ou si l’on dégroupe sous drapel + uniformiser les déf. Sous drapel, il faudrait sans doute dissocier pharm et med. / voir aussi homogénéisation avec drapelet. Ivf BANDE BANDEAU CHARPIE DRAPEL DRAPELET LIV. Ad discolorationem. Les dames sunt a la fie descolurédesuz les oilz de un colur blef. Issi les poez amender : faites estuver lur faces et frire bien od un dei hu ele est descoluré et puis prendre blanchet de furment et frire bien od ceo et tardez en veie od un drap. Ceo faites suvent et ele ert iloc mult bien coluré. Anon., Ornement des Dames, ap. 1250, p. 64 et 66. Boen fait a porveoir que nul fiet licour et moiste n’entre es oreilhes, et se il i est entré tost soit ostei par un sec drap ou par suffumigations chaudes et seche, et se poudre i soit entree, en meisme la manière soit ostee. Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 557-59. As dens funt bien cestes choses : suefment terdre les dens et les gensives dedens et dehors .ii. fois ou trois le jor d’un drap mol et froter les dens de fuilhe de vingne et d’olive et de cosdre. Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 571-73. L’autre [riule] est, se la cuisse est perciee u autres membres et li ois soit perchiés juskes a la moule, on n’i doit pas metre lart ne autre ointure, que ele n’i entre et que ele ne le porrisse ne n’i doit on metre drap de lin ontuel. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 3v. Mais soit premierement bien advisé que tu mectes sur la paupiere ung drap de lin, et dessus le drap tu mectras ladicte emplastre ne qu'il n'entre pas dedans l'ueil. ANON. [Bienvenu Raffe], Compendil pour la douleur et maladie des yeux, ms. BNF fr. 1327, XVe s., fol. 60r. [...] et use de cest ongnement issi : pren .1. petit et met desus .1. drapel et escauffe le drap au fu et oing les lius malades et garde que li lius malades ne soit mouilliés d’aucune chose au mains devant .VIII. jours. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 59v.

Morceaux d'étoffe, linge, qui permet de maintenir un emplâtre, de comprimer ou protéger un membre, de sécher la peau, d'appliquer un onguent, de filtrer une préparation médicinale ou encore de frotter plus ou moins vigoureusement une partie du corps malade afin d'enlever les matières corrompues.

drap linge ou linge drap BANDE BANDEAU CHARPIE DRAP DRAPEL DRAPELET De cest oignement le visDe cest Enoindras cinc nuit u sis.Quant iert enoint, si seit liéDe un drap linge e bien lavé :Al matin si ert lavéDe ewe teive e bien neé. Anon., Novelle Cirurgerie, ca 1250, fol. 13. La plaie dehors seit garie de linge drap e de coton. Anon. [Roger de Salerne], Chirurgie 2, ca 1250, fol. 25rb. Et met sagement entre la dure mere et le test .i. linge drap a une penne, et fai ensi comme je commandai en la cure devant dite dedenz le test. Anon. [Roger de Salerne], Chirurgie 1, ca 1250, fol. 12ra.

Morceaux de lin.

DRAPEL Et encore pour chou ke, à chiaus ki ceminent convient user par besoigne malvaises ewes, si leur aprenderons comment il les porront amender, si com de faire cuire, car li cuires les fait plus clere et plus delie, ou de faire couler par mi .I. drap espès, ou faire le degouter à maniere de ewe [caude] rose. Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 70. Encore contre enflure. R. Policaire, racine d’ieule, melle aveuc craisse et aveuc siu de saison et cuis en vin et coule parmi .1. drap et met de recief sus le fu et pren ce qui noera desus et en oing, car çou est trop boine chose. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 15r. Che vaut contre combustion de fu. R. liber demie de craisse de porc bien salee et blance, fondue en une paiele a lent fu et coule par .1. drap en degoutant en une boiste o un poi d’eve, melle longement la couleure et aprés çou jete l’eve et retien la craisse et met de rechief eve desus et remelle et rejete l’eve et met de l’autre et fai issi jusqu'a .X. fois u plus, jusq’a tant que la craisse soit blance et le garde et oing le liu ars o une pene .11. fois le jour ou plus, ce sane trop sovrainement le liu ars et cicatrize sans demourer aucune trace de combustion. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 60r. Se li cranques est vies u vit ou u con : R. les soumeçons de roinse et drap bleu et vert de grisse et terre de four ygaument, fai pourre et met sus. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 24r.

Morceaux d'étoffe, linge, en tant qu'il est utilisé pour filtrer une préparation médicinale liquide ou bien incorporé pour satisfaire à la confection d'une préparation médicinale.

A SUPPRIMER

drap bleu

A SUPPRIMER

Drap linge DRAPEL DE LINGE Apres le distille par le feutre ou par un drap linge ad ce convenable. Anon., Testament des nobles philosophes, XIVe s., fol. 413ra.

Morceau de tissu en lin utilisé pour séparer les corps solides du liquide qui résulte d'une opération alchimique.