nom masc.
date CHÊNE
FEW II 1 458a : cassanus CERRE CHESNE CHAISNE CAISNE CHAINE Il s'agit ici du sens global dechêne, à comprendre comme un hyperonyme, selon la première acception proposée dans cet article. [F. Vigneron] Et n’est pas a oublier qu’il convient quarante piés entre l’un des chasteigniers et l’autre de tout le moins, afin qu’ilz se puissent bien dilater en branches et faire largement fruit. Et autant en fault il entre chesnes ; et a rover et cerre, il convient XX piez de distance et encores moins y souffiroit. Ces trois manieres Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373., VII, chap. 5, fol. 1696v.

Grand arbre, dans ses diverses manières*, exploité pour ses glands qui servent de nourriture aux porcs.

CERRE CHESNE CHAISNE CAISNE CHAINE Il s'agit ici du premier sens dechêne, compris comme un hyperonyme. En ancien français,chênepeut avoir une accpetion générale ou désigner une espèce précise dechêne, comme on le voit dans le deuxième sens de cet article. [F. Vigneron] Lechesneest moult fort et durable et a grant force tant dessoubs terre comme dessus, avecques machonnages de terre et de pierre. Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, I, chap. 11, fol. 23r. Le bois de cet arbre, dans ses diverses manières*, en tant qu'il est exploité, notamment pour la construction des bâtiments. CHESNE CHAISNE CAISNE CHAINE et puis [pour degraisser le vin] R. .1. baston de racine dechaisne, si le fendés com .1. cloon a rostir froumache, laissiés le vin reposer .IX. jours ou plus et se li touniaus tient mui et demi, met .1. boine puignie de cions et se il tient plus, si en i metés plus et se mains, mains. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 170r-170v. La racine de cet arbre, dans ses diverses manières*, en tant qu'elle est utilisée pour dégraisser le vin. CHESNE CHAISNE CAISNE CHAINE Et por oster la toile et le lamproi et la maaille et touz maus des yeuz : prenez la foille dou frasier et terre douchaisne. Destremprez en vin blanc et metez sor les yeuz en delié drapel. Anon. [Pseudo-Hippocrate], Lettre d'Hippocrate 1, ms. 693, 1240-1250, fol. 86r. Cet arbre, en tant qu'il donne des vertus médicinales à la terre dans laquelle il est planté. CHESNE CHAISNE CAISNE CHAINE A ce [collection ou apostume] vaut esponge moullie en oile resous, si com est nardileon, camomilleon u en lessive qui est faite de cendre de vigne u de viescaisne. Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 18v-19r. A totes les maladies des bestes : prenez les escorces dechaine: si les ardez en cendre pois si faites lessive e donez as bestes boivre e il serrunt sains de quele maladie il aient. Anon. [Pseudo-Hippocrate], Le livre Ypocras, 1ère moitié du XIVe s., fol. 180r. Chesneest abre aussi moult cogneu et tout quanque le chesne porte est de froide et seche nature et est le boiz du jeune chesne bien proffitable a faire feu en temps de pestillence. Olivier de la Haye, Poème sur la grande peste, 1426, p. 185. Le bois de cet arbre, dans ses diverses manières*, en tant qu'il a des vertus médicinales. CERRE CHESNE CHAISNE CAISNE CHAINE

En français moderne et en ancien français, chêne est un nom pouvant désigner plusieurs espèces d'arbres appartenant au genre Quercus L. (famille: Fagaceae). [F. Vigneron]

Et por ce lait de chievre plus est covenables a l'estomac que nul autre lait por ce que les chievres usent erbes savages et foilhes et tendrons d'arbres et de rams qui sunt de seiche nature et destraingnant, cum de mactic et dechaineet de lentise et d'olive et d'autreteiz. Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 1546. Grand arbre à bois dur qui produit des fruits appelés glands et dont il existe plusieurs manières*.
CERRE CHESNE CHAISNE CAISNE CHAINE La citation de Pierre de Crescens donne une description précise qui pourrait correspondre à l'arbre nomméchêne pédonculéen français moderne (Quercus robur L., famille: Fagaceae). [F. Vigneron] Chesne, rover et cerre sont grans arbres et presque d’une nature, car ilz sont semblables en durté, en fermeté de bois et aussi des fueilles et du fruit, et tous portent glans, et font tous pluiseurs grandes et grosses racines et perfondes. Mais il y a difference en la forme des arbres, car lechesnefait le troncq brief et rainceaulx grans et espandus de toutes pars. Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, V, chap. 8, fol. 110v. Grand arbre à bois dur qui produit des fruits appelés glands, qui a un tronc court et de grandes branches se développant de façon irrégulière.