Bibliographie

Sur le lexique scientifique et la terminologie

Ouvrages généraux

Bracke (Agnès) et Portine (Henri), 2012, « Décrire les zones frontières des lexèmes scientifiques. Quand une approche prototypique croise une approche sémique », p. 85-102 dans Sémantique et Lexicologie des langues d’Europe. Théories, méthodes, applications, dir. L. Begioni et Ch. Bracquenier, Rennes, PUR.

Cabré i Castellví (Maria Teresa), 1998, La Terminologie. Théorie, méthode et applications, Ottawa/Paris, Presses de l’Université d’Ottawa/Armand Colin.

Cahiers de lexicologie, 77, 2000, Lexique et processus, dir. J.-F. Sablayrolles.

Depecker (Loïc), 2001, L’Invention de la langue : le choix des mots nouveaux, Paris, Armand Colin/Larousse.

Depecker (Loïc), 2002, Entre signe et concept. Éléments de terminologie générale, Paris, Presses Sorbonne nouvelle.

Gentilhomme (Yves), 1994, « L’éclatement du signifié dans les discours technoscientifiques », Cahiers de lexicologie, 64, 1, p. 5-35.

Gentilhomme (Yves), 2000, « Problèmes de lexicologie bilingue en paysage technoscientifique didactique. Rétrospective », p. 57-69 dans Approches contrastives en lexicographie bilingue, dir. Th. Szende, Paris, Honoré Champion.

Gentilhomme (Yves), 2000, « Termes et textes mathématiques », Cahiers de lexicologie, 76, 2000-1, p. 57-89.

Humbley (John), 2018, La Néologie terminologique, Limoges, Lambert-Lucas.

Kocourek (Rostislav), 1991, La Langue française de la technique et de la science [1989], Wiesbaden, O. Brandstetter, éd. augmentée, refondue et mise à jour avec une nouvelle bibliographie.

La Fabrique des mots français. Colloque de Cerisy, dir. Ch. Jacquet-Pfau et J.-F. Sablayrolles, Limoges, Lambert-Lucas, 2016.

Langages, 157, mars 2005, La terminologie, nature et enjeux.

Latin et Langues techniques, dir. J.-P. Brachet et C. Moussy, Paris, PUPS, 2006.

Lerat (Pierre), 1995, Les Langues spécialisées, Paris, PUF.

Les Mots et la Santé : influence des sociétés et des cultures sur la formation des mots de la santé, dir. D. Beltran-Vidal et F. Maniez, Lyon, PUL, 2005.

Manuel des langues de spécialités, dir. W. Forner et B. Thörle, Berlin/Boston, de Gruyter, 2016.

Sablayrolles (Jean-François), 2000, La Néologie en français contemporain, Paris, Honoré Champion.

Moyen Âge et histoire du lexique scientifique

Aspects diachroniques du vocabulaire, dir. D. Candel et F. Corblin, Mont-Saint-Aignan, Publication des universités de Rouen et du Havre, 2006.

Aux origines du lexique philosophique européen, l’influence de la latinitas, dir. J. Hamesse, Louvain-la-Neuve, Fédération internationale des instituts d’études médiévales, 1997.

Banniard (Michel), 2008, « Du latin des illettrés au roman des lettrés. La question des niveaux de langue en France (VIIIe-XIe siècles) », p. 269-286 dans Entre Babel et Pentecôte : différences linguistiques et communication orale avant la modernité (IX-XVIe siècles), Berlin/Zurich, LIT.

Boudet (Jean-Patrice), 2017, « “Nigromantia” : brève histoire d’un mot », p. 445-462 dans Geomancy and Other Forms of Divination, éd. A. Palazzo et I. Zavattero, Florence, SISMEL, Ed. del Galluzzo (Micrologus Library).

Dévière (Élisabeth) et Goyens (Michèle), 2007, « Le développement du vocabulaire médical en latin et moyen français dans les traductions médiévales des Problemata d’Aristote », The Medieval Translator – Traduire au Moyen Âge, 11, La Traduction vers le moyen français, dir. C. Galderisi et C. Pignatelli, p. 259-281.

Dörr (Stephen), 1998, Der älteste Astronomietraktat in französischer Sprache : L‘introductoire d‘astronomie. Edition und lexikalische Analyse, Tübingen, Niemeyer.

Ducos (Joëlle), 2005, « Passions de l’air, impressions ou météores : l’élaboration médiévale d’un lexique scientifique de la météorologie », p. 245-255 dans Tous vos gens a latin : le latin, langue savante, langue mondaine (XIVe-XVIIe siècles), dir. E. Bury, Droz, Genève.

Ducos (Joëlle), 2006, « Culture scientifique et néologisme. Quelques pratiques de traduction en langue française », p. 543-558 dans Frontiers in the Middle Ages. Proceedings of the Third European Congress of Medieval Studies (Jyväskylä, 10-14 juin 2003), dir. O. Merisalo, Brepols.

Ducos (Joëlle), 2008, « Traduire la science en langue vernaculaire : du texte au mot », p. 181-196 dans Science Translating, Latin and Vernacular Translations of Scientific Treatises in Medieval Europe, dir. M. Goyens, P. de Leemans et A. Smets, Leuven Leuven University Press.

Ducos (Joëlle), 2015, « Terminologie médiévale française face au latin : un couple nécessaire ? », p. 133-160 dans Le Français en diachronie. Nouveaux objets et méthodes, dir. A. Carlier, M. Goyens et B. Lamiroy, Berne, Peter Lang.

Ducos (Joëlle), 2019, « Le lexique scientifique entre continuités et ruptures », Le français préclassique, 21, p. 97-110.

Gallicismes et théorie de l’emprunt linguistique, dir. A. Thibault, Paris, Université Paris IV-Sorbonne, Centre Alfred Ernout, Association KUBABA, L’Harmattan, 2010.

Goyens (Michèle), 2007, « Fievres causonides, c’est a dire fievres ardans et de grant adustion : Évrart de Conty et l’expression des fièvres », Cahiers de lexicologie, 91-2, p. 103-116.

Goyens (Michèle), 2019, « Les textes du savoir et l’élaboration d’une langue de spécialité au moyen âge. Quel(s) rythme(s) d’évolution ? », p. 201-212 dans Rythmes d’évolution du français médiéval. Les textes de savoir, dir. Z. Geylikman, P. Lambert, A. Sanchez et Y. Boudes, Paris, L’Harmattan,(Sémantiques).

Goyens (Michèle), Szecel (Céline) et Van Goethem (Kristel), 2017, « Une famille qui fait “suer” : problèmes d’analyse des néologismes médiévaux sudoral, sudorable, resudation et desudation », p. 371-403 dans Le Français en diachronie. Dépendances syntaxiques, morphosyntaxe verbale, grammaticalisation, dir. S. Prévost et B. Fagard, Bern, Peter Lang (Sciences pour la communication).

Hunt (Tony), 1989, Plant Names of Medieval England, Cambridge, D. S. Brewer.

Kiwitt (Marc), 2001, Der altfranzösische Fiebertraktat Fevres. Teiledition und sprachwissenschaftliche Untersuchung, Königshausen & Neumann, Würzburg (Würzburger medizinhistorische Forschungen).

Kiwitt (Marc), 2007, « Des noms de contenants et d’unités de poids pharmaceutiques en judéo-français », p. 45-57 dans De l’écrin au cercueil. Essai sur les contenants, dir. D. James-Raoul et C. Thomasset, Paris, PUPS (Cultures et Civilisations Médiévales).

Kiwitt (Marc), 2008, « Les glossaires bibliques hébraïco-français et le transfert du savoir profane », p. 65-80 dans Tranfert des savoirs au Moyen Âge. Wissenstransfer im Mittelalter. Actes de l’atelier franco-allemand, Heidelberg, 15-18 janvier 2008, dir. S. Dörr et R. Wilhelm, Heidelberg, Winter.

Kiwitt (Marc), 2012, « Hébreu, français et “judéo-français” dans les commentaires bibliques des Paštanim », dans Langue de l’autre, langue de l’auteur. Affirmation d’une identité linguistique et littéraire aux XIIe et XVIe siècles, dir. M.-S. Masse et A.-P. Pouey-Mounou, Genève, Droz.

L’Écriture du texte scientifique au Moyen Âge, dir. C. Thomasset, Paris, PUPS, 2006.

Latin et Langues techniques, dir. J.-P. Brachet et C. Moussy, Paris, PUPS, 2006.

Latinum cedens. Le français et le latin langues de spécialité au Moyen Âge. Actes de la journée d’études organisée à Paris le 20 novembre 2010, dir. S. Marcotte et Ch. Silvi, Paris, Honoré Champion, 2014 (Colloques, Congrès et Conférences — Sciences du langage, Histoire de la langue et des dictionnaires).

Le Cornec-Rochelois (Cécile), 2012, « La dénomination des poissons merveilleux », p. 419-432 dans Sciences et Langues au Moyen Âge. Wissenschaften und Sprachen im Mittelalter, Actes de l’atelier franco-allemand, Paris (27-30 janvier 2009), dir. J. Ducos, Heidelberg, Winter (Studia Romanica).

Le Sens en terminologie, dir. H. Béjoint et P. Thoiron, Lyon, PUL, 1999.

Lexiques et Glossaires philosophiques de la Renaissance, dir. M. Fattori et J. Hamesse, Louvain-la-Neuve, Fédération internationale des instituts d’études médiévales, 2003.

Lexiques scientifiques et techniques. Constitution et approche historique, dir. O. Bertrand, H. Gerner et B. Stumpf, [Palaiseau], Éditions de l’École Polytechnique, 2007.

Martin (Robert), 2003, « La lexicologie du moyen français : bilan et perspectives », Comptes-rendus des séances de l’année 2003, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 147, p. 723-741.

Néologie et sciences médiévales, dir. J. Ducos, Neologica, 7, 2013, p. 13-136.

Silvi (Christine), 2005, « Les variations sur le nom dans la Mappemonde de Maître Gossuin de Metz », p. 679-691 dans Par les mots et les textes. Mélanges de langue, de littérature et d’histoire des sciences médiévales offerts à Claude Thomasset, dir. D. James-Raoul et O. Soutet, Paris, PUPS.

Szecel (Céline), Van Tricht (Ildiko) et Goyens (Michèle), 2017, « Uvee face à choroïde : dénommer l’anatomie de l’œil au Moyen Âge et à la Renaissance », Le Moyen Français, 80, p. 77-134.

Thomasset (Claude), 2000, « Réflexions sur le vocabulaire scientifique du moyen français », L’Information grammaticale, 86, p. 57-60.

Trotter (David A.), 1999, « L’importance lexicographique du Traitier de Cyrurgie d’Albucasis en ancien français », Revue de linguistique romane, 63, p. 23-53.

Trotter (David A.), 2001, « Les manuscrits latins de la Chirurgia d’Albucasis et la lexicographie du latin médiéval », Archivum Latinitatis Medii Aevi (Bulletin Du Cange), 59 [2002], p. 181-202.

Vigneron (Fleur), 2008, « Le lexique insolite dans le Livre des prouffiz champestres et ruraulx de Pierre de Crescens », Recherches sur l’imaginaire, 33, Écritures insolites, p. 27-39, https://books.openedition.org/pur/12098.

Vigneron (Fleur), 2018, « Renart mangeur de poules. Le lexique médiéval français de la basse-cour », p. 49-64 dans Du temps que les bestes parloient. Mélanges offerts au professeur Roger Bellon, dir. V. Méot-Bourquin et A. Barre, Paris, Classiques Garnier (Rencontres).

Sur le traitement linguistique et la dictionnairique

Dees (Anthonij) et al., 1987, Atlas des formes linguistiques des textes littéraires de l’ancien français, Tübingen, Niemeyer.

Diachroniques, 7, 2017, Les états anciens des langues à l’heure numérique, dir. J. Ducos.

Gross (Maurice), 1989, « La construction de dictionnaires électroniques », Annales des télécommunications, 44, p. 4-19.

Heiden (Serge) et Lavrentiev (Alexei), 2004, « Ressources électroniques pour l’étude des textes médiévaux : approches et outils », Revue Française de Linguistique Appliquée, 9-1, p. 91-102.

Issac (Fabrice), 2009, « Place des ressources lexicales dans l’étiquetage morphosyntaxique », Information grammaticale, 122, p. 10-18.

Kunstmann (Pierre), 2000, « Ancien et moyen français sur le Web : textes et bases de données », Revue de linguistique romane, 64, janvier-juin 2000, p. 17-42.

Le Cornec-Rochelois (Cécile) et Issac (Fabrice), 2015, « What terms to express the categories of natural sciences in the Dictionary of Medieval Scientific French ? », Proceedings of the First International Workshop Semantic Web for Scientific Heritage at the 12th ESWC 2015 Conference, dir. A. Zucker, I. Draelants, C. Faron-Zucker et A. Monnin, SW4SH 2015 Semantic Web for Scientific Heritage 2015, Jun 2015, Portoroz, Slovenie, CEUR Workshop Proceeedings, p. 29-42, http://ceur-ws.org/Vol-1364/paper4.pdf.

Martin (Robert), 2006, « Le Dictionnaire de Moyen Français », Cahiers de Lexicologie, 88, p. 159-165.

Portine (Henri), 2005 « Le canard, de la désignation d’un oiseau à celle d’un journal ou l’homonymie peut-elle être cognitive ? », p. 95-116 dans L’Amitié, ce pur fleuve... Hommage à Bernard Cocula, éd. C. Casseville et P. Baudorre, Bordeaux, L’Esprit du Temps.

Portine (Henri), 2007, « La construction “se devoir (à soi-même) de Vinf” et sa valeur modale », p. 273-286 dans Problèmes de sémantique et de syntaxe, éd. L. Begioni et C. Muller, Université Charles-de-Gaulle – Lille 3 (UL3).

Pruvost (Jean), 2005, « Quelques concepts lexicographiques opératoires à promouvoir au seuil du XXIe siècle », Études de linguistique appliquée, 137, p. 7-37.

Pruvost (Jean), 2006, Les Dictionnaires français, outils d’une langue et d’une culture, Paris, Ophrys (L’essentiel français).

Trotter (David A.), 2000, « L’avenir de la lexicographie anglo-normande : vers une refonte de l’Anglo-Norman Dictionary ? », Revue de linguistique romane, 64, p. 391-407.

Sur les sciences médiévales, leurs sources et leurs diffusions

Aux origines de la géologie de l’Antiquité au Moyen Âge, dir. J.-P. Chambon, J. Ducos et C. Thomasset, 2010, Paris, Honoré Champion.

Benezet (Jean-Pierre), 1999, Pharmacie et Médicaments en Méditerranée occidentale (XIIIe-XVIe siècles), Paris, Honoré Champion.

Benoit (Paul) et Lamassé (Stéphane), 2003, « Apposition et Rémotion : une spécificité française », p. 1-13 dans De la Chine à l’Occitanie : chemins entre arithmétique et algèbre, Actes du colloque international du centre international d’histoire des sciences occitanes, Toulouse, 22-24 septembre 2000, Toulouse, Éditions du CIHSO.

Boudet (Jean-Patrice) et Draelants (Isabelle), 2017, « Textes et savoirs scientifiques et magiques médiévaux entre Orient et Occident », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 33-1, p. 11-144.

Boudet (Jean-Patrice), 1990, « Simon de Phares et les rapports entre astrologie et prophétie à la fin du Moyen Âge », Mélanges de l’École Française de Rome. Moyen Âge, 102-2, p. 617-648.

Boudet (Jean-Patrice), 1991, « Les astrologues et le pouvoir sous le règne de Louis XI », p. 7-61 dans Observer, lire, écrire le ciel au Moyen Âge, dir. B. Ribémont, Paris, Klincksieck.

Boudet (Jean-Patrice), 1992, « L’astrologie, la recherche de la maîtrise du temps et les spéculations sur la fin du monde au Moyen Âge et dans la première moitié du XVIe siècle », p. 19-35 dans Le Temps, sa mesure et sa perception au Moyen Âge. Actes du colloque d’Orléans (12-13 avril 1991), dir. B. Ribémont, Caen, Paradigme.

Boudet (Jean-Patrice), 1994, Lire dans le ciel. La bibliothèque de Simon de Phares, astrologue du XVe siècle, Bruxelles, Centre d’Études des manuscrits (Les publications de Scriptorium).

Boudet (Jean-Patrice), 2006, Entre science et nigromance. Astrologie, divination et magie dans l’Occident médiéval (XIIe-XVe siècle), Paris, Publications de la Sorbonne.

Boudet (Jean-Patrice), 2015, « Des savoirs en question sous le règne de Charles V : astrologie et sorcellerie dans le Songe de Pestilence », p. 335-346 dans Savoirs et Fictions au Moyen Âge et à la Renaissance, dir. D. Boutet et J. Ducos, Paris, PUPS.

Boudet (Jean-Patrice), 2016, « La polémique sur l’astrologie à Paris à la fin du XVe siècle », p. 269-284 dans Usages et Stratégies polémiques en Europe (XIVe-premier XVIIe siècle), dir. M. Bouhaïk-Gironès, T. Debbagi Baranova et N. Szczech, Bruxelles, Peter Lang.

Boudet (Jean-Patrice), 2016, La Magie au Moyen Âge / La magia nel Medioevo, SISMEL, Edizioni del Galluzzo.

Boudet (Jean-Patrice), 2019, « Jean des Murs, Astrologer », Erudition and the Republic of Letters, 4, p. 123-145.

Boudet (Jean-Patrice), 2019, « Magic at Court », p. 331-342 dans The Routledge History of Medieval Magic, dir. S. Page et C. Rider, London/New York, Routledge.

Boudet (Jean-Patrice), 2020, « The Transmission of Magic in Europe (Middle Ages — Renaissance) », Micrologus, 28, The Diffusion of the Islamic Sciences in the Western World, p. 143-165.

De Frédéric II à Rodolphe II : astrologie, divination et magie dans les cours (XIIIe-XVIIe siècle), dir. J.-P. Boudet, M. Ostorero et A. Paravicini Bagliani, Florence, SISMEL, Edizioni del Galluzzo, 2017 (Micrologus Library).

De Leemans (Peter) et Goyens (Michèle), 2005, « La transmission des savoirs en passant par trois langues : le cas des Problemata d’Aristote traduits en latin et en moyen français », p. 231-257 dans La Transmission des savoirs au Moyen Âge et à la Renaissance, vol. 1 : Du XIIe au XVe siècle, dir. P. Nobel, Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté.

De Leemans (Peter) et Goyens (Michèle), 2007, « "Et samble qu’il woeille dire...". Evrart de Conty comme traducteur de Pierre d’Abano », p. 285-302 dans The Medieval Translator. Traduire au Moyen Âge, dir. O. Bertrand et J. Jenkins, Turnhout, Brepols (The Medieval Translator).

Dévière (Élisabeth) et Goyens (Michèle), 2018, « La médecine en traduction : Barthélémy de Messine, Pietro d’Abano et Évrart de Conty, un trio inextricable », p. 341-359 dans Booldly bot meekly. Essays on the Theory and Practice of Translation in the Middle Ages in Honour of Roger Ellis, dir. C. Batt et R. Tixier, Turnhout, Brepols (The Medieval Translator).

Ducos (Joëlle), 1998, La Météorologie en français (XIIIe-XIVe siècles), Paris, Honoré Champion.

Ducos (Joëlle), 2005, « Astrométéorologie et vulgarisation, le livre VI de Li compilacion de le science des estoilles de Léopold d’Autriche », p. 239-256 dans Par les mots et par les textes, mélanges en l’honneur de C. Thomasset, dir. D. James-Raoul et O. Soutet, Paris, PUPS.

Ducos (Joëlle), 2005, « Histoire des sciences », Perspectives Médiévales, mars 2005, Trente ans de recherches en langues et littératures médiévales, p. 153-165.

Ducos (Joëlle), 2006, « Lecture et vulgarisation du savoir aristotélicien : les gloses d’Evrart de Conty », p. 199-226 dans Aristotle’s Problemata in different times and tongues, dir. M. Goyens, P. de Leemans, M. Frederiksson et A. Bloem, Leuven, Leuven University Press.

Ducos (Joëlle), 2008, « Translater Aristote : transfert linguistique ou épistémologique ? », p. 9-26 dans Transfert des savoirs au Moyen Âge. Actes de l’atelier franco-allemand, Heidelberg, 15-18 janvier 2008, dir. S. Dörr et R. Wilhelm, Heidelberg, Universitätsverlag Winter.

Ducos (Joëlle), 2010, « Existe-t-il une géologie médiévale ? », p. 17-33 dans La Pierre dans le monde médiéval, dir. D. James-Raoul et C. Thomasset, Paris, PUPS (Cultures et civilisations médiévales).

Ducos (Joëlle), 2015, « Du merveilleux scientifique au Moyen Âge ou raison et fiction », p. 487-504 dans Motifs merveilleux et poétique des genres, dir. F. Gingras, Paris, Classiques Garnier.

Ducos (Joëlle), 2015, « La science médiévale, un intraduisible ? », p. 183-198 dans De l’ancien français au français moderne. Théories, pratiques et impasses de la traduction intralinguale, dir. C. Galderisi et J.-J. Vincensini, Turnhout, Brepols.

Ducos (Joëlle), 2017, « Écrire en vers après la prose : vers une poésie scientifique ? », Rencontres du vers et de la prose. Conscience poétique et mise en texte, éd. C. Croizy-Naquet et M. Szkilnik, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, p. 93-110.

Écritures médicales. Discours et genres de la tradition antique à l’époque moderne, dir. L. Moulinier-Borigi et M. Nicoud, Saint-Etienne, CIHAM-éditions, 2019.

Encyclopédie médiévale et langues européennes. Réception et diffusion du De proprietatibus rerum de Barthélemy l’Anglais dans les langues vernaculaires, Paris, Honoré Champion, 2014.

Goyens (Michèle), 2019, « “Por la quel chose je di” : Jean d’Antioche et Evrart de Conty, deux autorités à traduire, deux approches différentes ? », p. 85-111 dans Quand les auteurs étaient des nains. Stratégies auctoriales des traducteurs français de la fin du Moyen Âge, dir. O. Delsaux et T. Van Hemelryck, Turnhout, Brepols (Bibliothèque de Transmédie).

Jacquart (Danielle), 1998, La Médecine médiévale dans le cadre parisien, Paris, Fayard.

Lamassé (Stéphane), 2001, « Les exercices de compagnies entre commerce et mathématiques », p. 285-300 dans Commerce et Mathématiques du Moyen Âge à la Renaissance, autour de la Méditerranée. Actes du colloque international du centre international d’histoire des sciences occitanes (Beaumont-de-Lomagne, 13-16 mai 1999), Toulouse, CIHSO.

Lamassé (Stéphane), 2005, « Calculs et Marchandises (XIVe-XVe siècles) », p. 80-97 dans La Juste Mesure. Quantifier, évaluer, mesurer entre Orient et Occident (VIIIe-XVIIIIe siècle), dir. L. Moulinier, L. Sallmann, C. Verna et N. Weill-Parot, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes.

Lamassé (Stéphane) et Spiesser (Maryvonne), 2011, « Le statut de la monnaie dans les arithmétiques marchandes de la fin du Moyen Âge : l’exemple de la France », Revue numismatique, 6e série, 167, p. 169-170.

Lamassé (Stéphane), 2005, « Une utilisation précoce de l'algèbre en France au XVe siècle, note sur le manuscrit 1339 de la Bibliothèque nationale », Revue d'Histoire des Mathématiques, 11, p. 239-255.

Le Cornec-Rochelois (Cécile), 2006, « Les vertus diététiques attribuées aux poissons de mer », p. 273-283 dans Mondes marins du Moyen Âge, dir. Ch. Connochie-Bourgne, Aix-en-Provence, Publications de l’université de Provence (Senefiance).

Le Cornec-Rochelois (Cécile), 2008, « La transmission du savoir ichtyologique au XIIIe siècle », p. 139-148 dans Transfert des savoirs au Moyen Âge-Wissenstransfer im Mittelalter. Actes de l’Atelier franco-allemand, Heidelberg, 15-18 janvier 2008, dir. S. Dörr et R. Wilhelm, Heidelberg, Winter (Studia Romanica).

Le Cornec-Rochelois (Cécile), 2009, « L’anguille dans les textes scientifiques et littéraires médiévaux. Animal hybride et poisson de la gula », Reinardus : Yearbook of the International Reynard Society, 21, dir. B. Van den Abeele et P. Wackers, p. 98-114.

Le Cornec-Rochelois (Cécile), 2011, « Des poissons qui savent se cacher, d’Aristote à Albert le Grand », p. 13-38 dans Cacher, se cacher au Moyen Âge, dir. M. Pagan et C. Thomasset, Paris, PUPS (Cultures et civilisations médiévales).

Le Cornec-Rochelois (Cécile), 2011, notices « Physiologus » et « Hugues de Fouilloy, De spirituali claustro » dans Translations Médiévales. Cinq siècles de traduction en français (XIe-XVe siècles). Étude et répertoire, dir. C. Galderisi, Brepols, Turnhout.

Le Cornec-Rochelois (Cécile), 2015, « Animalité et imperfection des sens au XIIIe siècle, des bestiaires à Albert le Grand », p. 55-71 dans Penser les cinq sens au Moyen Âge : poétique, esthétique, éthique, dir. F. Bouchet et A.-H. Klinger-Dollé, Paris, Classiques Garnier (Rencontres).

Les Sciences et le Livre : formes des écrits scientifiques des débuts de l’imprimé à l’époque moderne, dir. J. Ducos, Paris, Hermann, 2017.

Mélanges de l’École Française de Rome. Moyen Âge, 114-2, 2002, Les anges et la magie au Moyen Âge, dir. J.-P. Boudet, H. Bresc et B. Grévin, p. 589-890.

Moulinier (Laurence), 1998, « Abbesse et agronome : Hildegarde et le savoir botanique de son temps », Hidegard of Bingen. The Context of her Thought and Art, éd. C. Burnett et P. Dronke, Londres.

Nicoud (Marilyn), 2007, Les Régimes de santé au Moyen Âge. Naissance et diffusion d’une écriture médicale, Rome, École française de Rome, 2 vol. (Bibliothèque des Écoles françaises d’Athènes et de Rome).

Pierre d’Ailly, un esprit universel à l’aube du XVe siècle, dir. J.-P. Boudet, M. Brinzei, H. Millet, J. Verger et M. Zink, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 2019.

Richard de Fournival et les sciences au XIIIe siècle, éd. J. Ducos et C. Lucken, Florence, Sismel, 2018.

Silvi (Christine), 2012, « La mouvance du livre imprimé en français : l’exemple des incunables du De proprietatibus rerum de Barthélemy l’Anglais dans la traduction de Jean Corbechon », p. 113-126 dans Le Texte médiéval. De la variante à la recréation, dir. C. Le Cornec-Rochelois, A. Rochebouet et A. Salamon, Paris, PUPS(Cultures et civilisations médiévales).

Silvi (Christine), 2013, « La voix de l’autre dans la construction du savoir (Placides et Timeo, Sydrac, L’Image du Monde, Li Livres du Tresor) : quelles stratégies discursives pour quels enjeux ? », p. 381-402 dans Encyclopédire. Essor de l’ambition encyclopédique dans l’Antiquité et au Moyen Âge, dir. A. Zucker, Turnhout, Brepols (Collection d’études médiévales de Nice).

Silvi (Christine), 2014, « La revendication de la grécité dans quelques monographies d’oiseaux d’Aristote à Buffon », p. 23-47 dans Lire, choisir, écrire. La vulgarisation des savoirs du Moyen Âge à la Renaissance, dir. V. Giacomotto-Charra et Ch. Silvi, Paris, École des Chartes (Études et rencontres de l’École des Chartes).

Silvi (Christine), 2015, « Un texte encyclopédique sous le signe de la mouvance : la diffusion des Secrets de secrets français dans les premiers imprimés (XVe-XVIe siècle) », p. 157-183 dans Trajectoires européennes du Secretum secretorum du Pseudo-Aristote (XIIIe-XVIesiècle), dir. M. Bridges, C. Gaullier-Bougassas et J.-Y. Tilliette, Turnhout, Brepols (Alexander redivivus).

Silvi (Christine), 2018, « L’autruche est-elle un oiseau ? Mise au point sur quelques tentatives de classification d’un animal hybride chez les auteurs antiques et médiévaux », Aevum, 92 / 2, p. 235-272.

Towards the Authority of Vesalius. Studies on Medicine and the Human Body from Antiquity to the Renaissance and beyond, éd. E. Gielen et M. Goyens, Turnhout, Brepols, 2018 (Lectio).

Traduire au XIVe siècle. Evrart de Conty et la vie intellectuelle à la cour de Charles V, éd. J. Ducos et M. Goyens, Paris, Honoré Champion, 2015.

Transfert des savoirs au Moyen Âge – Wissenstransfer im Mittelalter, éd. S. Dörr et R. Wilhelm, Heidelberg, Winter, 2008.

Translation and Authority – Authorities in Translation, éd. P. De Leemans et M. Goyens, Turnhout, Brepols, 2016 (The Medieval Translator)

Trotter (David A.), 1999, « Arabic surgery in eastern France and in the Midi : the Old French and Occitan versions of the Chirurgie d’Albucasis », Forum for Modern Language Studies, 35, p. 358-371.

Van Arsdall (Anne), 2002, Medieval Herbal Remedies. The Old English Herbarium and Anglo-Saxon Medecine, New York, Routledge.

Vedrenne-Fajolles (Isabelle), 2005, « Le Texte de la Capsula eburnea, recueil de pronostiques pseudo-hippocratiques, Approche de deux versions françaises dans le manuscrit Nal 693 de la Bibliothèque nationale de France », p. 793-805 dans Par les mots et les textes. Mélanges de langue, de littérature et d’histoire des sciences médiévales offerts à Claude Thomasset, dir. D. Jacquart, D. James-Raoul et O. Soutet, Paris, PUPS (Travaux de stylistique et de linguistique française).

Vedrenne-Fajolles (Isabelle), 2005, « Les Condamnations aristotéliciennes au XIIIe siècle : censure d’une réception. Essai d’état de la recherche », p. 37-48 dans Censure, autocensure et art d’écrire, de l’Antiquité à nos jours. Actes du séminaire européen octobre 2001-juin 2003, CTEL, Université de Nice – Sophia-Antipolis, dir. J. Domenech, Bruxelles-Paris, Éditions Complexe.

Vigneron (Fleur), 2008, « Les volières dans les jardins d’après Pierre de Crescens et dans la poésie française des XIVe et XVe siècles », p. 253-266 dans Le Château, autour et alentours (XIVe-XVIe siècles). Paysage, parc, jardin et domaine, dir. J.-M. Cauchies et J. Guisset, Fondation van der Burch au château d’Écaussinnes-Lalaing, Turnhout, Brepols.

Vigneron (Fleur), 2010, « L’arbre au Moyen Âge », p. 19-32 dans L’Arbre au Moyen Âge, dir. V. Fasseur, D. James-Raoul et J.-R. Valette, Paris, PUPS (Cultures et civilisations médiévales).

Vigneron (Fleur), 2010, « Le roi René et la pierre en Anjou : de la réalité du mécène à l’expression littéraire », p. 49-66 dans La Pierre dans le monde médiéval, dir. D. James-Raoul et C. Thomasset, Paris, PUPS (Cultures et civilisations médiévales).

Vigneron (Fleur), 2011, « Glossaires botaniques latin-français-anglais, XIIIe-XVe s. », vol. 2, fiche 261, t. 1, p. 487-499 et « Pierre de Crescens / de Boulogne, Ruralium commodorum opus, XIVe s. », vol. 2, fiche 437, t. 2, p. 744-745 dans Translations médiévales. Cinq siècles de traductions en français (XIe-XVe siècle). Étude et Répertoire, dir. C. Galderisi, avec la collaboration de V. Agrigoroaei, Turnhout, Brepols, 3 vol.

Vigneron (Fleur), 2012, « La terre comme lieu de décomposition et de génération : les mutations de la matière organique dans les textes scientifiques et littéraires du Moyen Âge », p. 275-287 dans Voix des mythes, science des civilisations. Hommage à Philippe Walter, dir. F. Vigneron et K. Watanabe, Berne, Peter Lang.

Vigneron (Fleur), 2016, « Les colombidés : utilité et agrément pour l’homme médiéval », p. 139-157 dans D’ailes et d’oiseaux au Moyen Âge. Langue, littérature et histoire des sciences, textes réunis par C. Thomasset, dédiés à C. Gaignebet, Paris, Honoré Champion (Sciences, techniques et civilisations du Moyen Âge à l’aube des Lumières).