AURONE

AURONE Sciences de la nature - Botanique

nom fém.

Etym FEW I 9a ; FEW XXIV 48a : abrotonum

Herbe* chaude* qui fleurit en été, pourvue de nombreuses branches, de petites feuilles et de fleurs dorées à l'odeur forte et agréable et au goût amer.

Notes

  • nomen ABROTANUM

    var AUROSNE

    Note encyclopédique Cette définition botanique correspond à la description de Vincent de Beauvais,Speculum Naturale, X, 12, col. 677, qui cite Pline et Physicus. [Cécile Rochelois]

    Note encyclopédique L'identification donnée dans la plupart des glossaires de réceptaires ou de textes apparentés est la suivante : "aurone mâle ou citronnelle",artemisia abrotanum L., et ce au moins depuis l'édition de l'Antidotaire Nicolaspar Dorveaux en 1896. Cette plante est de la famille des Astéracées. Artemisia abrotanum L. (Astéracées), aussi appelée aurone mâle, abrotone, armoise-citronnelle, citronnelle garde-robe, couronne de Saint-Jean ou encore arquebuse. Il s’agit d’une petit arbrisseau vivace. [I. Vedrenne-Fajolles]

Citations

  • Aurosneest une herbe chaulde et moiste ou premier degré.
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, VI, chap. 11, fol. 156r.
  • Deaurosne, de abrotano
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, livre IV, titre du chap. 11, fol. 4.

AURONE Médecine - Pharmacopée

nom fém.

Etym FEW I 9a ; FEW XXIV 48a : abrotonum

Cette herbe* en tant qu'elle connaît divers usages médicinaux.

Notes

  • var AUROME

    var AVEROIGNE

    var AVEROINE

    var AVEROME

    var AVRONNE

    Note encyclopédique L’aurone mâle reste utilisée jusqu’à nos jours pour ses propriétés répulsives, antiparasitaires, vermifuges. Elle serait aussi indiquée pour les affections de la muqueuse gastrique et comme antispasmodique. En cuisine, elle peut servir de condiment. [I. Vedrenne-Fajolles]

Citations

  • Ceste cure est plus save de l'incision, ne que li cautere; s'elle est curee de fumigation selonc ceste maniere, pren calament et ysope et origanum et rue et camomille etavronneet semblans herbes, et les assemble toutes ou aucunes d'eles en .i. pot, et i met aisil, et fai bullir; et li potz soit bein gluez de fort terre, et enmi le pot ait .i. estrument cheveit selonc ceste maniere:
    Anon. [Albucasis], Cyrurgie, ca 1250, fol. 29ra-rb.
  • Pus cel puliole prendrez, /Entur la teste enplastre frez. /Autre beivre :Triffoille e sauge e yre terrestre,/Averoignemise od ces deit estre; /Icestes herbes triblerez, /Od ewe a beivre li donez. /Autre emplastre: [...]
    Anon., Novelle Cirurgerie, ca 1250, fol. 63ra.
  • A la cervelle fait bien : (...),aueroigne, squinantum...
    Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 522-523.
  • R. agrimoine, pinpenelles, sauge,aurome, spatule fetide, cuis les en vin et doune de cest vin au matin, ceste pocions n’oste pas seulement morphee blance, ançois seche fistule et escroeles.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 52v.
  • Prenés soucicle,auroneet sauge egalment et triblés ensemble et destemprés de bon vin blanc et donés a boire par .v. fois au soir et au matin.
    Jean Pitard, Réceptaire, ca 1300, fol. 12vb.
  • Por dolour de chief [...] autre : le jus deaveromemeslé avec oximel si oignez les temples.
    Anon. [Pseudo-Hippocrate], Le livre Ypocras, 1ère moitié du XIVe s., fol. 173r.

AURONE Art magique - Magie

nom fém.

Etym FEW I 9a ; FEW XXIV 48a : abrotonum

Cette herbe* en tant qu'elle a des pouvoirs non-naturels*.

Notes

  • var AURONNE

    Note encyclopédique Texte encyclopédique

Citations

  • Item aucuns experimens, qui ne sont point acroire de legier, dient que qui se oinderoit du jus de ceste herbe et deauronnequant on s'en va couchier on se trouveroit au matin mué de place en aultre.
    Anon., Livre des simples medecines, 10227, 1373, ca 1470, fol. 65v.