CHEVREAU

CHEVREAU Sciences de la nature - Zoologie

nom masc.

Etym FEW II 1 295a : capra

Quadrupède sauvage qui porte des cornes, vit dans les montagnes et se nourrit d’herbes aromatiques, chevreuil.

Notes

Citations

  • Chevrelsauvage selon Avicene est une beste en Inde qui est semblant a un petit cerf et a les oeilz beaus et agus.
    Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses, 1372, XVIII, 21, fol. 300v.

CHEVREAU Médecine - Diététique

nom masc.

Etym FEW II 1 295a : capra

Cet animal, dont la viande, facile à digérer, est conseillée dans certains régimes.

Notes

Citations

  • [...] et menjuce cholz frois, c'est a savoir froides joutes, et char d'oiseil et dechevril, et ne boive point de vin, ne menjuce nules grasses chars, et ne s'emplisse mie trop de viandes qui remplissent les voinnes de sanc, tant que tu n'aies doute d'aposteme chaut, ne d'espandemeut de matiere au membre [...]
    Anon. [Albucasis], Cyrurgie, ca 1250, fol. 65rb.
  • Le foie confortent ces choses : [...], char de cheviruel et dechavrilou de geline et de pertriç...
    Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 695.
  • Chevreauest beste commune de qui la char est trempee et moult bonne et aisee a digerer en tout temps pour ce qu’elle engendre bonnes humeurs, mais a ceulx qui labourent fort et sont de forte digestion n’est pas moult conveniente pour ce qu’elle est trop legiere a digerer.
    Olivier de la Haye, Poème sur la grande peste, 1426, p. 185.

CHEVREAU Astronomie - Astronomie

nom masc.

Etym FEW II 1 295a : capra

Dixième signe du zodiaque, caractérisé par une constellation ressemblant à une chèvre sauvage.

Notes

  • CAPRICORNE

    Note encyclopédique Constellation ptoléméenne de l'hémisphère boréal.

Citations

  • LeChevrelest des signes de la terre, femele, des signes de la nuit, et est meridional, des signes des jours du froit, et il se trestorne.
    Hagin le Juif [Abraham even Azre], Commencement de sapience, 1273, p. 66.
  • Vos i conteroiz .xxxv., si comme la Chievre que Ennochius porte et les Chevraus que il soutient a ses espaules.
    Anon., Introductoire d’astronomie, ca 1270, XIV, 3, p. 44-45.