CYPRÈS

CYPRÈS Sciences de la nature - Botanique

nom masc.

Etym FEW II-2 1613a : cyparissus

Arbre fusiforme au feuillage persistant, vert sombre.

Notes

  • CIPPRE

  • Note encyclopédique Taxinomie moderne: Cupressus sempervirens L., famille des Cupressaceae.

Citations

  • Lecyprésest un arbre qui est ainsi appellé pour ce que il a le chief haut et ront, si comme dit Ysidoire au XVIIe livre.
    Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses, 1372, chap. XXIIII.
  • Leciprésest un arbre plain de branches et de fueilles ameres qui a graine en lieu de fruit, qui a moult de grant odeur de grant violance et ombre moult gracieux.
    Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses, 1372, chap. XXIIII.
  • ciprésest abre assez congneu, de qui le boiz sec est odorant, et le feu qui en est fait amende la malice de l'air.
    Olivier de la Haye, Poème sur la grande peste, 1426, p. 185.

CYPRÈS Médecine - Pharmacopée

nom masc.

Etym FEW II-2 1613a : cyparissus

Cet arbre en tant que ses feuilles et ses fruits sont utilisés en médecine.

Notes

  • Note encyclopédique La forme demi-savante cyperi ou cyperis, que l'on trouve dans les citations du /Regime du corps/ d'Aldebrandin de Sienne, semble renvoyer davantage au cyprus, espèce différente, mais ayant un étymon commun (cyparissus) et présentant aussi des usages médicaux. Voir l'article CYPRUS. [I. Vedrenne-Fajolles]

Citations

  • Cypresest chauz o permier degre et sec el segont. C'est arbres et le fruiz et le fust et la folle est tot en us.
    Anon. [Matthaeus Platearius], Livre des simples medecines, 2nde moitié du XIIIe s., p. 52.
  • Cippreest chaut au premier degré et secq au secont et est ung abre dont le fruit, le bois et les fueilles vallent pour usaige de medecine.
    Anon., Livre des simples medecines, 10227, 1373, ca 1470, fol. 44v.
  • Leciprésest un arbre chaut ou premier degré et sec ou secont degré, dont les fueilles et les pommes sont bonnes en medicine.
    Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses, 1372, chap. XXIIII.
  • Les fueilles duciprés, quant elles sont fresches, guerissent les piez et ostent le feu sauvaige ; et guerissent le mal du nés, lequel mal on appelle polipue.
    Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses, 1372, chap. XXIIII.
  • La semence duciprés, meslee avec figues seiches, amolie les dures choses et restraint le reume et vault contre apostumes venimeuses.
    Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses, 1372, chap. XXIIII.