CHANVRE

CHANVRE Sciences de la nature - Botanique

nom masc.

Etym FEW II 1 210a : cannabis

Herbe* qui présente de longues tiges verticales pouvant avoir une hauteur dépassant la taille d’un homme adulte, chanvre.

Notes

Citations

  • Canapa estchanvreet est une herbe de quoy il en est de deux manieres, c'est assavoir la domestique et la
    Anon., Livre des simples medecines, 10227, 1373, ca 1470, fol. 58v.

CHANVRE Agriculture - Agronomie

nom masc.

Etym FEW II 1 210a : cannabis

Cette herbe* en tant qu'elle est cultivée, comme le lin, pour ses fibres dont on fait des cordes, des toiles, des filets de pêche, et dont les graines sont utilisées pour l'alimentation des oiseaux domestiques.

Notes

Citations

  • Segine est une maniere de blé froide et seche, et croist en Lonbardie à maniere decanve, ki n’est mie boinne à
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 114-115.
  • Et touteffois qui veult avoir bonchanvrea faire cordes, il le doit semer en lieu tres gras, ou il vient tres bien et fait grosse estouppe pour le grosseur de l’escorce. Et de tant comme il aura esté semé en plus grasse terre, de tant sera il plus ramu et branchu. Et qui en vouldra faire teles ou draps, sy le seme l’en en lieu mains gras, car il sera moins ramu et branchu, et si sera propre a telles choses ; et lors il sera bon a faire raix a peschier,
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, III, chap. 6, fol. 57v.
  • La semence dechanvreest tres bonne pour
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, III, chap. 6, fol. 58r.

CHANVRE Médecine - Pharmacopée

nom masc.

Etym FEW II 1 210a : cannabis

Cette herbe* en tant qu'elle est utilisée dans des préparations médicinales.

Notes

  • var CHANVE

    nomen CANAPA

    syn CHÈNEVIS

    Note encyclopédique Les auteurs utilisent soit le terme 'chanvre' seul, soit le plus précis 'chanvre vert'. La possibilité de substituer au chanvre vert la graine de chanvre apparaît par ailleurs à plusieurs reprises dans les textes, l'usage de l'un ou l'autre semblant donc indifférent dans certaines recettes. Voir cependant infra les usages spécifiques de la fibre et de la graine de chanvre. [I. Vedrenne-

Citations

  • La racine pernez de warance, / Verte bugle, sanicle, avence, / Ambroise e egremonia metez i, / Vertechanvee
    Anon., Novelle Cirurgerie, ca 1250, v. 1402-1407.
  • R. [pour saner les plaies sanables et festre] Warance, rubee maiour, bugle, senicle, senemonde, tenrun de roinsces,chanvrevert en esté et en yver la semenche, consaude, col rouge, lancinee, miel ce qu’il sousfist en ceste potion, met autant .11. fois de rubee maiour comme des .11. autres hierbes, des autres autant d’une comme d’autre, cuis les en vin blanc et li vaissiaus en quoi eles cuiront doit apetisier en cuisant et en boulant
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 5v.

CHANVRE Médecine - Médecine

nom masc.

Etym FEW II 1 210a : cannabis

La fibre tirée de cette herbe* en tant qu'elle est utilisée pour tisser des draps aptes à conserver la fraîcheur.

Notes

Citations

  • Et por ce, si avient que li airs est moult caus, et moult sès, et moult halleus, si convient en tel maison demourer ki ait fenestres devers septemtrion, et qu’il ait en le maison cantepleures, et ke li pavemens soit arousés d’ewe froide, de fuelles de saus, de vignes, de roses, de mirte et de vin aigre, et si soit enfumee de canfre et de sandles, et avironnee de dras decamveneet
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 60.

CHANVRE Médecine - Médecine

nom masc.

Etym FEW II 1 210a : cannabis

La fibre de cette herbe* en tant qu'elle est utilisée sous la forme d'étoupe, de tampons de charpie ou même de fil pour soigner les plaies ou les festres*.

Notes

Citations

  • Et se la plaie est si parfonde que la tente ne puisse avenir jusqu’au fonz, fai une tente d’estoupes et si l’oing de la rasture du sayn du lart et met en la plaie, et par defors met un pastel d’estoupes dechanvreet le lie ensi comme l’en
    Anon. [Roger de Salerne], Chirurgie 1, Sloane 1977, XIIIe s., § 20.
  • L’autre riule est que les estoupes de lin sunt caudes et moistes por laquele cose eles ne valent riens fors que a meurer. Estoupes decanvresunt froides et seches, dont eles valent a rebouter la matere, mais que eles soient mises en aubun d’oef
    Anon. [Roger de Salerne], Chirurgie 1, Sloane 1977, XIIIe s., fol. 2r.
  • Il i a cuiçon a neu et cuiçon a soion ; on fait orendroit les cuiscons en tel maniere : quant on a brullé u rompu la char de cantarides et .1. poi de vin aigre u autre cose, on met sus lart jusques a .11. jours, aprés .1. pois u un petit loissiel de fil escru u decanvre, car il ronge mieus que pois, et sus le pois et sus le loissiel mece on .1. petit de dur cuir qui le face entrer dedens et quant il est ens, meche on .1. drapiel de lin sus et aprés
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 3r.
  • Oste donc la crouste qui est sus la festre ou sus noli me tangere u leve la o le jus de verge a pastour et le seche bien a un drapel de lin brullé, met adonc le pourre de realgar autant et le cure o le carpie et met adonc plumaceol decanvremoullie en eve et esprient et oing .11. fois u trois de liu environ le malan o popelion et se ustions et pointures i sunt quant carpie sera ostee, moulle estoupes en jus de plantain et de morele et met desus sovent et quant l’arsure sera ostee, oing sovent de bure, leve .111. fois u quatre jusqu'a tant que la croustele desus soit ostee et aprés çou tu dois resgarder le char et faire soutis cicatrizations si com nous
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 41v-42r.

CHANVRE Médecine - Pharmacopée

nom masc.

Etym FEW II 1 210a : cannabis

La semence* de cette herbe* en tant qu'elle est utilisée dans des préparations médicinales.

Notes

Citations

  • La racine pernez de warance, / Verte bugle, sanicle, avence, / Ambroise e egremonia metez i, / Vertechanvee
    Anon., Novelle Cirurgerie, ca 1250, v. 1402-1407.
  • Autre pocion a çou trop boine [saner plaie ou festre] en liu que la plaie ou la festre soit. Pren warance, col rouge, semence decanvre, buglosse, giroffle, tanacetum, les coupiaus et seneçon et fenoul et jacee blance ; cuis ces coses toutes en autant de vin et d’eve jusques au tierc et en done cascun jour au matin et met
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 45r.
  • i n’a meldre medicine que unques soit a home plaie : Pernez le somet de tanseie e le somet dechamvree la racine de guarence e la racine de egremoine e de la pimprenoile e les deus consoudes e la plantaine e la pelouset e la saieterole, e de tut fait poudre. E puis si faites pelotes de la poudre a la grosour de un
    Anon. [Pseudo-Hippocrate], Le livre Ypocras, 1ère moitié du XIVe s., fol. 174r.