CHEANT

CHEANT Astronomie - Astrologie

adj.

Etym FEW II 1 25a : cadere

Se dit d'un corps céleste qui se trouve dans une position défavorable, c’est-à-dire dans la troisième, sixième, neuvième ou douzième maison* du ciel.

Notes

Citations

  • Et devez savoir que chascuns des planetes qui est el commencement del signe a .v. degrez est jugiez foibles et nonpuissanz, ne ne sera mie apelezcheanzou departanz de l’angle devant que il aura passé .v. degrez del signe
    Anon., Introductoire d’astronomie, ca 1270, fol. 50rb.
  • ...et la meson tierce et la .6e. et 9e. et la .12e. sont apelees en .1. non, que sont foibles oucheans
    Hagin le Juif [Abraham even Azre], Commencement de sapience, 1273, p. 79.
  • ...li astronomiiens si prent le nature des planettes en lor propreté et le singneur du signe de cescun d'iceus et de l'exaltacion et de le triplicité, et les lieus des angles et des desous angles et des maisonscaians...
    Anon. [Léopold d’Autriche], Compilation de le science des estoilles, ca 1300, p. 88.
  • Les .4.cheantessont de toutes les plus febles et ne senefient pas goute n'enfermeté, ne durableté.
    Pèlerin de Prusse, Elections universelles des douze maisons, 1361, I, fol. 42r.

CHEANT (Estoille cheant.) Sciences de la nature - Météorologie

adj.

Etym FEW II 1 25a : cadere

 Apparition* lumineuse faite d'exhalaison enflammée dans la zone sublunaire, météore igné.

Notes

  • syn COURANT

    Note encyclopédique Cette dénomination des étoiles filantes est la plus fréquente au Moyen Age en français.

Citations

  • ...peuent segnefier les estoillescheansle vent a venir cy desoulx quant elles nous en montrent ja le commencement.
    Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, XXVI, 22, fol. 216v.