CAUSE

CAUSE Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Ce qui est à l'origine de toute sorte de modification naturelle.

Notes

  • syn PRINCIPE

  • Note encyclopédique

    Au Moyen Age, le concept de cause était très largement employé dans différents domaines scientifiques. La base en est la théorie aristotélicienne avec ses quatre causes (voir rubriques ci-dessous). Mais il a été adapté et transformé aux spécificités des différentes disciplines, notamment en médecine. Dans ce domaine, cette spécialisation s’est accompagnée d’un enrichissement lexical par le recours à des formes concurrentes. Bernard de Gordon dans son Lilium medicine (Livre 2, chapitre 10) propose ainsi un classement des causes en 12 types, dont : les causes dites extrinsèques, foraines ou de dehors par opposition aux causes intrinsèques ou de dedans ; les causes privées par opposition aux causes lointaines ; les causes nouvelles par opposition aux causes anciennes, qui sont à distinguer des causes par crise nouvelle, par opposition aux causes par crise ancienne. Cette démultiplication des causes, due notamment à l’effort de traduction des textes depuis le latin, mène aussi à des attestations restreintes, voire uniques : toujours dans le Lilium medicinecause moyenne se rencontre ainsi comme traduction du latin causa immediata, sans qu’aucune autre attestation n’ait à ce jour été relevée (Livre 7, chapitre 2 de l'édition de 1495 de la traduction française, Fleur de lys en medecine). [J. Ducos et A. Sanchez]

Citations

  • Nous avon dit pardevant des premierescausezde natures, c’est a dire de la matiere de quoi les choses natureles sont faitez, et de la forme par quoi la chose naturel a son espece, et a ce que ele est, et ce fu dit u premier traitié de Phisique, et dez .IIII. maneres decausezde quoi l’une est apelee « cause materiel », qui est matiere de la chose, et l’autre est apelee « fourme » par quoi la chose est, et l’autre est cause faisant de la chose, et l’autre est apelee « fin », par quoi ele est, et de ces .IIII. manerez de causez a esté dit el secont traitié de Phisique.
    Mahieu le Vilain [Aristote], Meteores, ca 1285, fol. 1ra.
  • Et se multiplient [les plantes] pour deuxcauses. L’une est materielle qui est abondance de nourriture. L’autre est efficient qui est la challeur du soleil qui de toute pars touche l’arbre et fait bouillir l’humeur et le jus dedens, et le trait aux parties par dehors.
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, Vérard, 1373, II, chap. 5, fol. 18r.
  • Les choses pesantes et legieres semblent avoir en soy principe etcausede leur transmutacion local et les autres non.
    Nicole Oresme [Aristote], Livre du ciel et du monde, 1377, IV, 4, p. 680.
  • Aussi [le chirurgien] ne laisse pas les accidens car iceulx aucunefoys surmontent leurscauseet toute la cure pervertissent.
    Nicolas Panis [Guy de Chauliac], Chirurgie, ca 1450, chap. sing.
  • Toutes cescausespeuvent estre ramenees a deux, c'est assavoir acausechaude pongnant et mordant ou a trop grant froidure paraliticant.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VI, 14.
  • Sextement sciatique et podagre, quant elles sont curees, elles retournent pour petit decausepour le siege du membre et pour la largesse des conduis et des membres prochains concomitans, mais es aultres jointures on n'y renchiet pas si tost.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VII, 19.
  • […] et ainsi se lacausecesse, l'effect cesse.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VII, 9.

CAUSE Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Ce par quoi une maladie se produit.

Citations

  • […] [contre enflure] se c’est enflure de caudecausesi comme de sanc, fai premiers sainie de la vaine du foie, puis de sophene, se tu vois que bien soit. Après pren l’entrait du convers de Rains et autres cures atenians et les pren u capitre des entrais, se c’est de froidecausesi comme de fleume, fai les remedes mis en la partie devant et fai l’emplastre mis en la tierce partie devant vers le commencement qui se commence tres le jus du fenoul, etc.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 17r-17v.
  • Et se la douleur vient de froidecause, emplastrés mente sus le front et sus les temples.
    Jean Pitard, Réceptaire, ca 1300, fol. 17va.
  • nous dirons d’aucunes infections aparans par defors en nos cors et au premier : defors a unes conchiures engenrees illuec et eles sunt dites lentilles. Eles sunt faites a le fie decausedehors, si comme de caleur du soleil ou de l’air ou de sanc boullant qui dissout plus qu’il ne degaste. S’il la detrait et il ne desout petit quant il degaste, la face est noire ou taches sunt engendrees u cuir, lentilles sunt faites a le fie decausededens, car nature jete ses cunkiures par defors.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 45r-45v.
  • Nous dirons aprés dou gaunisse laquele mue la naturel couleur en gausne ou verde ou noire. Li gausne est faite de cole mellee o sanc, dont ele est gausne ou de cole praxine dont ele est verde ou de melancolie dont ele est noire. Elle est faite de mult decausesqui sunt conneues par leur propres signes, mais nous laisserons ce et dirons d’aucuns remedes.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 63r.

CAUSE (Cause active.) Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Ce qui a une action effective dans une modification matérielle, cause efficiente.

Notes

  • syn CAUSE AGENTE, CAUSE EFFICIENTE, CAUSE FAISANTE

Citations

  • Donc premierement default la causeactivequi estoit cause efficiente des cheveux.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, II, 1.

CAUSE (Cause agente.) Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Ce qui a une action effective dans une modification matérielle, cause efficiente.

Notes

  • syn CAUSE ACTIVE, CAUSE EFFICIENTE, CAUSE FAISANTE

Citations

  • Je respons a tout que la semence de l'omme n'a pas toutes les choses devant dictes seulement, mais aussi l'esperit de chaleur qui est en la semence, car il est en la semence commecause agenteet comme cause formale et ne entre point en la composicion substanciele de l'embrion.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VII, 14.
  • Itemcause agenteet cause materielle n'est pas tout ung : le sperme de l'omme estcause agente, donc il n'est pas matiere de l'embrion.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VII, 14.

CAUSE (Cause annexe.) Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Cause secondaire, qui découle d'une première cause.

Notes

  • syn CAUSE COADUNANT, CAUSE CONJOINTE

Citations

  • ou elles [les causes d’avortement] sont par aucunecause annexea mouvement, si comme baing est annexieus, conjoint, avecques mouvement ; et le baing cause advortement […]
    Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 109.

CAUSE (cause antécédente.) Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Cause qui produit un phénomène antérieur à la maladie.

Citations

  • […] et c’est celle dont Ypocras parle que c’est la mains malle, car le sang est le moins mal, et qui mieulx peut estre corrigé et evacué quant a lacause antecedent, et aussi quant a la conjointe ; et pour ce est ce la moins perilleuse […]
    Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 210.
  • Au commencement se les choses particulieres s'i accordent, faites saignees des II. basiliques pour lacause antecedenteet puis des II. sophenes pour la cause conjoincte et que on attraye la matiere vers les parties basses et puis mondifiés la matiere selon l'exigence de l'umeur pechant.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VII, 8.
  • […] aulcune douleur vient de cause privee, aulcune de cause lointaigne : cause privee, c'est quant lacauseprochaine etantecedenteest ou cerveau et qui ne vient pas d'autre part ; cause lointaigne, c'est quant les vapeurs ou les fumées montent en l'estomac ou du foye ou de l'esplain ou de la matrice etc. et ainsi des autres.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, II, 10.

CAUSE (Cause coadunant.) Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Cause qui agit en association avec une autre.

Notes

  • syn CAUSE CONJOINTE

Citations

  • Lescauses coadunansou assemblans, c'est oizeuseté et repos et doulcement vivre et menger a planté et boire.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, II, 29.

CAUSE (Cause conjointe.) Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Humeur* ou vapeur* qui se trouve dans le cerveau et est à l'origine d'un état maladif.

Notes

  • syn CAUSE PROCHAINE.

Citations

  • La ou elles soient causees telles dispiciences ou melencolies, lacause conjointeou prochaine dont elles sont causees est humeur melencolique, corrupte et conchiant le cervel es parties dessus dictes[…]
    Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 210.
  • Au commencement se les choses particulieres s'i accordent, faites saignees des II. basiliques pour la cause antecedente et puis des II. sophenes pour lacause conjoincteet que on attraye la matiere vers les parties basses et puis mondifiés la matiere selon l'exigence de l'umeur pechant.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VII, 8.

CAUSE (Cause efficiente.) Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Principe actif à l’origine du mouvement qui provoque une modification matérielle, cause agente.

Notes

  • syn CAUSE FAISANTE

    syn CAUSE AGENTE

    syn CAUSE ACTIVE

    syn PRINCIPE

  • Note encyclopédique La cause efficiente, selon Aristote (Physique194b30), provoque un changement matériel de la matière, comme, par exemple, l’artisan qui guide le ciseau pour réaliser ("faire sortir“) la statue qui se trouve potentiellement dans un bloc de marbre. [Y. Schauwecker]

Citations

  • Et se multiplient [les plantes] pour deuxcauses. L’une est materielle qui est abondance de nourriture. L’autre estefficientqui est la challeur du soleil qui de toute pars touche l’arbre et fait bouillir l’humeur et le jus dedens, et le trait aux parties par dehors.
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, Vérard, 1373, II, chap. 5, fol. 18r.
  • Tout mouvement a causeefficienteet final autre que ce meisme mouvement.
    Nicole Oresme [Aristote], Livre du ciel et du monde, 1377, II, 12, p. 406.
  • Et pour ce les hommes coleriques qui ont la partie derniere du cerveau froide et seche legierement deviennent chanus en jeunesse et lacause efficienteest chaleur qui n'est pas trop excedent, la cause materielle, c'est vapeur seche.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, II, 1.

CAUSE (Cause extrinsèque.) Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Ce qui agit de l'extérieur sur un corps, cause foraine.

Notes

  • syn CAUSE FORAINE

    syn CAUSE DEHORS

Citations

  • Lacausede opilacion et duresse d'esplain, de quoy nous entendons plus a parler estextrinsequeou intrinseque.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VI, 7.

CAUSE (Cause faisante.) Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Ce qui a une action effective dans une modification matérielle, cause efficiente.

Notes

  • syn CAUSE EFFICIENTE

    syn CAUSE AGENTE

    syn CAUSE ACTIVE.

Citations

  • Nous apeloncause faisantcele qui meut et euvre desseure la matere desis a tant que la chose soit faite.
    Mahieu le Vilain [Aristote], Meteores, ca 1285, I, chap. 1.

CAUSE (Cause foraine.) Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Ce qui agit de l'extérieur sur un corps, cause extrinsèque.

Notes

  • syn CAUSE EXTRINSEQUE

    syn CAUSE DE DEHORS

Citations

  • […] et par ceste maniere tu viendras a congnoissance descauses foraines.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, II, 10.

CAUSE (Cause formelle.) Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Résultat des modificatione matérielles et état déterminé de la matière.

Notes

  • Note encyclopédique Chez Aristote, la cause formelle désigne la forme que peut prendre la matière dans ses différents états. [J. Ducos]

    var CAUSE FORMALE

Citations

  • Je respons a tout que la semence de l'omme n'a pas toutes les choses devant dictes seulement, mais aussi l'esperit de chaleur qui est en la semence, car il est en la semence comme cause agente et commecause formaleet ne entre point en la composicion substanciele de l'embrion.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VII, 14.

CAUSE (Cause intrinsèque.) Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Ce qui agit sur un corps de l'intérieur.

Notes

  • syn CAUSE DE DEDENS

Citations

  • Lacausede opilacion et duresse d'esplain, de quoy nous entendons plus a parler est extrinseque ouintrinseque.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VI, 7.

CAUSE (Cause lointaine.) Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Vapeurs* qui se trouvent en un lieu du corps et qui agissent sur un autre lieu de ce même corps.

Notes

  • syn CAUSE REMOTE

Citations

  • Huitiesmement tu dois noter que entour de la tierce digestion que est ou foye peut estrecause lontaignede lepre, mais erreur vertu immutative en chair est cause prochaine.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, I, 21.
  • […] aulcune douleur vient de cause privee, aulcune decause lointaigne: cause privee, c'est quant la cause prochaine et antecedente est ou cerveau et qui ne vient pas d'autre part ;cause lointaigne, c'est quant les vapeurs ou les fumées montent en l'estomac ou du foye ou de l'esplain ou de la matrice etc. et ainsi des autres.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, II, 10.

CAUSE (Cause non manifeste.) Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Cause qui n'est pas première ni immédiate.

Citations

  • Les labours qui vienent decause non magnifestepronostiquent les maladies.
    Martin de Saint-Gilles, Amphorismes Ypocras, 1362-1363, p. 58.

CAUSE (Cause materielle) Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Ce qui demeure de manière indéterminée et générale dans toute chose naturelle soumise au changement et qui conditionne les changements à l'origine de la forme, matière.

Notes

  • Note encyclopédique La cause matérielle, selon Aristote, constitue un sujet indéterminé général, un principe sous-jacent à toute chose naturelle. La cause matérielle détermine quelles choses (objets, êtres) sont potentiellement présentes dans la matière concernée, et lesquelles ne le sont pas (p.ex. il y a certaines choses que l'on peut fabriquer à partir du verre, que l'on ne pourrait pas fabriquer à partir du bois); cf. Michael Boylan,On the Origins of Ancient Greek Science -- Blood -- A Philosophical Study, 2015, p.52. [Y. Schauwecker]

Citations

  • Et que la quinte essence soit cause faisant et le monde corrumpable soicause materiel, ce est pruvé par II raisons : la premiere est que la cause premiere doit estre dite cause faisant, car lacausefaisant est par nature premiere que lamaterielne que la forme, car lacausefesant meut lamaterieleet i fet estre la fome et est par nature premiere que lamateriel.
    Mahieu le Vilain [Aristote], Meteores, ca 1285, I, chap. 1.
  • Descauses maturiaulzl’une est sanc, l’autre cole, l’autre fleume, l’autre melancolie, l’autre vent, l’autre eaue.
    Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 1483, p. 47.
  • Et se multiplient [les plantes] pour deuxcauses. L’une estmateriellequi est abondance de nourriture. L’autre est efficient qui est la challeur du soleil qui de toute pars touche l’arbre etfait bouillir l’humeur et le jus dedens, et le trait aux parties par dehors.
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, Vérard, 1373, II, chap. 5, fol. 18r.
  • Et pour ce les hommes coleriques qui ont la partie derniere du cerveau froide et seche legierement deviennent chanus en jeunesse et la cause efficiente est chaleur qui n'est pas trop excedent, lacause materielle, c'est vapeur seche.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, II, 1.

CAUSE (Cause première.) Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Principe à l'origine de tout élément et tout phénomène naturel, premier moteur, Dieu.

Notes

  • Note encyclopédique La notion de cause première ou de premier moteur est un concept aristotélicien largement diffusé au Moyen Age. [J. Ducos]

Citations

  • […] Li autre l’apelent lapremiere cause, pour ce que ce est le cose dont toutes les coses prendront et ont prins commenchement et, sans ce, riens ne peut estre ne onques ne fu ne ne sera […]
    Anon., Placides et Timeo 1, fin XIIIe s., 11.
  • Et ossi comme il est deux natures, est il deux generacions : generacion engenrans et generacion engenree, mais bien l’entendés que Dieus, lepremiere causen’engenre mie ne n’est engenrés, mais il contient generation engendree
    Anon., Placides et Timeo 1, fin XIIIe s., 12.

CAUSE (Cause privee) Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Cause propre à un corps et unique, notamment dans le cas du cerveau.

Citations

  • […]cause privee, c'est quant la cause prochaine et antecedente est ou cerveau et qui ne vient pas d'autre part.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, II, 10.

CAUSE (Cause prochaine.) Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Humeur* ou vapeur* qui se trouve dans le cerveau et est à l'origine d'un état maladif.

Notes

  • Note encyclopédique CAUSE CONJOINTE

Citations

  • La ou elles soient causees telles dispiciences ou melencolies, lacauseconjointe ouprochainedont elles sont causees est humeur melencolique, corrupte et conchiant le cervel es parties dessus dictes […]
    Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 210.
  • […] aulcune douleur vient de cause privee, aulcune de cause lointaigne : cause privee, c'est quant lacause prochaineet antecedente est ou cerveau et qui ne vient pas d'autre part ; cause lointaigne, c'est quant les vapeurs ou les fumées montent en l'estomac ou du foye ou de l'esplain ou de la matrice etc. et ainsi des autres.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, II, 10.

CAUSE (Cause remote.) Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Vapeurs* qui se trouvent en un lieu du corps et qui agissent sur un autre lieu de ce même corps.

Notes

  • syn CAUSE LOINTAINE.

Citations

  • Item note que humeurs en priapisme remplissent la verge, mais quant elle tent, c'est par ventosité comme par cause moyenne, car tantost vient et tantost va, sicomme dit Galien ou livre De interioribus. Et aussi ce se peut faire par humeur comme parcause remote.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, VII, 2.

CAUSE (Cause souffrante.) Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW II 1 542a : causa

Matière en tant qu'elle est soumise à des influences extérieures à elle-même, ces dernières lui donnant une forme.

Citations

  • Nous apelon lacause soffrantcele qui rechoit l’euvre de la cause faisant si comme nous voion que le carpentier est la cause faisant de la meson et le fust et la pierre sont matere de la meson, et pour ce apert il quecause souffrantet matiere sont tot une chose.
    Mahieu le Vilain [Aristote], Meteores, ca 1285, I, chap. 1.