CHAMPIGNON

CHAMPIGNON Sciences de la nature - Botanique

nom masc.

Etym FEW II-1, 152b : campania

Plante* qui est dépourvue de feuilles et qui connaît plusieurs manières*, certaines étant comestibles et d'autres mortelles.

Notes

  • var CAMPAIGNEUS

    nomen FUNGUS

    Note encyclopédique Au Moyen Âge, les champignons sont classés avec les plantes; de fait, pendant longtemps, les champignons ont été considérés comme des végétaux sans feuilles, cette absence de feuilles étant relevée par Albert le Grand (De vegetabilibus libri VII, lib. I, tract. II, cap. 6, § 164, p. 80, éd. E. Meyer et C. Jessen, Berlin, G. Reimer, 1867). Dans la taxinomie moderne, les champignons constituent un règne à part, le règne des Fungi, distinct du règne des Plantae. [F. Vigneron]

Citations

  • Campaigneussont de maintes manieres, et devés savoir qu’il sont froit et moiste ou tierc degré ; et en sont encore qui sont froit ou quart degré, et ce sont cil ki font les gens soudainement morir […] car il sont engenré de malvaise nature et viscieuse fumee qui de le tere sort.
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 170.
  • Champignonssont appellez en latin fungi ; les uns sont bons et les aultres mortelz. Les bons sont petis et rons en forme de chappel de feutre et apperent ou commencement de printemps et faillent en may. Onques telzchampignonsne blecerent personne soubdainement ne firent morir [...]
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, VI, chap. 34, fol. 163v.

CHAMPIGNON (Champignon des mouches) Sciences de la nature - Botanique

nom masc.

Etym FEW II-1, 152b : campania

Manière* mortelle de cette plante*, de grande taille, avec le dessus rouge parsemé de points blancs en relief.

Notes

  • Note encyclopédique L'espèce qu'évoque de façon détaillée Pierre de Crescens est, selon la taxinomie moderne, Amanita muscaria (L.: Fr.) Lam., de la famille des Amanitaceae, l'amanite tue-mouches (l'épithètemuscariadérive du latinmusca'mouche'). C'est un champignon toxique et son utilisation comme insecticide, lorsqu'on le mélange à du lait, est déjà indiquée chez Albert le Grand dans sonDe vegetabilibus libri VII(lib. VI, tract. II, cap. 7, § 345, p. 517); en réalité, l'amanite tue-mouches ne tue pas les mouches mais les endort. [F. Vigneron]

Citations

  • Nous trouvons en nos habitacions champignons qui sont larges et espés et ont aucun peu de rougeur en leur superficie et en celle rougeur a moult de petites vessies eslevees, dont les aucunes sont cassees et les aultres non ; et sont telz champignons mortelz et tuent tantost ; et les appelle l’en leschampignons des mousches, pource que, qui les pouldroie en lait, il font morir les mousches.
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, VI, chap. 34, fol. 163v.