DÉCOCTION

var DECOCTIUN

var DECOCION

var DECOCCIUM

var DECOSSION

var DECCOCION

var DECOCCION

DÉCOCTION Médecine - Pharmacopée

nom fém.

Etym FEW III, 26a decoctio

Opération qui consiste à faire bouillir ensemble des substances, des fruits, des plantes…, afin d’en extraire des éléments qui peuvent servir à la préparation d’un remède.

 

Citations

  • Tot avant [por le matere meurer], fera une decoction de violetes, de poumes, de semence de cahordes, de melons, de citroles, d’ierbes froides si com de politricum, adyemptos, capillli veneris, et une rachine de fonoil, et de sebesten, et de jujubes […].
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 51.
  • Aprés prenés cel pot devant dit avec les herbes qui y sont et le mettés derechief au feu tant que cele decoction qui est dedens soit bien chaude sans boulir et puis coulés parmi une bonne toile si que la decoction demeure pure et nette, puis mettés cele decoction sus le feu en une paiele bien nete et faites feu attempré et quant cele decoction commencera a boullir, si y mettés la cire et la raisine dessus dictes despeciees par petis morseles et mouvés bien.
    Jean Pitard, Réceptaire, ca. 1300, fol. 7vb.
  • Decoctions faites de fighes et de mostarde vaut encontre souniz et noise d’oreilhes.
    Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 2149-51.
  • Item, eaue de decoction de rue, de chardons, d'oleandre, d'aluisne, de colloquintide ou de neelle ; quant tout ce est mis sus les puces, il sont tuees.
    Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 1864, vol. 1, p. 138.
  • Touteffois que il se baigne en une tigne en sa maison avecques eaue de la decoccion de camomille, et que il tienne toute la teste dehors de la tine a ce que la fumee ne nuyse point es yeulx …
    ANON. [Bienvenu Raffe], Compendil pour la douleur et maladie des yeux, ms. BNF fr. 1327, XVe s., fol. 46r.
  • […] et ce peut estre fait, ou en deccocion, si comme quant aucunes medecines sont boullies en eaue ou en autre liqueur, et sont reputees a la marris, ou par voye de assacion, quant aucunes medecines sont mises sur les charbons et la fumee est receue en la marris ; […].
    Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 108.
  • De ceste ptisane non coulee parle Ypocras quant il dit que c'est la meillour viande et la plus excellente qui puist estre es maladies agües et de excessive chaleur, […] ; Car, comme Galiens dit, li orges ha une ventosité qu'il aquiert et qui s'esmoet par la decoction premiere, la quele, finablement, est degastee et consumee par bonne Et soufissant decoction.
    Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca. 1380, I, 36, fol. 37v.
  • Se c'est par dent putride, enrachés la dent. Se c'est pour molificacion des gingives ou pour sanie, il gargarisera eaue de decoction, de mente, de ruthe, de girofle, de piretre, de lignum aloes.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, III, 22.
  • Aussi aulcunefoys est faicte la decoction affin que la vertu non necessaire soit separee et la necessaire demoure comme Gali[en] le demonstre evidamment en choux et en lentillez.
    Nicolas Panis [Guy de Chauliac], Chirurgie, ca 1450, tr. VII, doct. 1, chap. 4.

DÉCOCTION Médecine - Pharmacopée

nom fém.

Etym FEW III, 26a decoctio

Liquide utilisé ou donné dans un but médicinal et résultant de cette opération.

Citations

  • xxi. Ad faciendos croceos. La Sarazine fist issi les chevouz gadnes : ele prist sarment de vinie et fist cendre, et cendre de fredne, tan de l’un cum de l’autre, et prist de galle plein main, et quist les un demi jur en eisil et lava les chevouz de lexive et puis de cel decocciun et lia la teste d’une guimple tute nuit, et les chevouz devindrent ghadnes et dura lungement.
    Anon., Ornement des Dames, ap. 1250, p. 44.
  • Et fera premierement ceste decoction où ces coses seront cuites si com polipode, racine de fenoul et de persin, aloisne, anisi, caroi, dauci, et quant li decoctions sera faite et coulee, si destemperra on l’ewe dedens demie once de benoite ou .V. drames de laituaires, et s’il avoit fievres de fleume, si convient ke il prenge en le decoction mirabolans kebles .V. drames […].
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 52.
  • [Contre vairoles]. Cuis lentilles en eve et leve le pacient de cele eve. Ja soit ce que la lentille soit froide, toutes voies s’escorce est caude et sa decocions est attractive, tu ne dois pas faire inonction que la matere qui veut issir ne demeure dedens.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 64v.
  • Item. Se gaunisses vient de caleur de sanc ou de cole, cure la issi : leur diete soit froide, si com laitues, scariole, morele, cycoree. Item. Leur boires soit la decoctions de semences de carules, cucumeres, caourdes, se il sunt o fievre ; se non, tu leur pues douner vin blanc tempré de l’eve devant dite.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 64v.
  • De la maniere de la potion : (soit donnee) ausi com (a) ceux qui sont en tisique ou leur semblable(s), c'est a savoir, decoction de ysope, de ricolice, de raisins d'outre mer sans grains qui sont dis "uva passa" (et sont sechiés au soleil ou en four, si com les raisins que l'en vent en karesme), et choses semblables ; et doit user dyapendion, dyadragentum et choses semblables.
    Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 1140, vol. 1, p. 264.
  • Soit done ou decoccium de caparis au soir et au matin […].
    Anon. [Nicolas de Salerne], Antidotaire Nicholas 1, 10227, 1373, ms. BNF fr. 25327, début .
  • […] si comme quant nous donnons par la bouche une decossion de fasseoles rouges, yerapigre, et les semblables.
    Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 107.
  • Ce sirop soit prins avec decoction de bourrages et de fumiterre au matin et au soir trois petites cuillieres avec IX. cuillieres de la dicte decoction.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, I, 6.

DÉCOCTION Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW III, 26a decoctio

Transformation que subissent les aliments afin d’être assimilés, digestion.

Citations

  • Kar, tant come home dort en recelee, / La chaline naturele des parpilee / Par tut le cors est espandue, / En l'estomac dunt est descendue, / Dunt l'estomac est conforté / Par la chaline, e aforcé, / Dunt le manger receu bien en est quit / E par la decoctiun ert bien desfit, / E aidunc la vertu reisunable / Quert sun repos, n'est mie fable.
    Pierre d’Abernum, Secret des Secrets, ca 1270, v. 1808-1817.

DÉCOCTION Alchimie - Chimie

nom fém.

Etym FEW III, 26a decoctio

Action de faire cuire dans un liquide, notamment de l'eau, lors d'une opération alchimique.

Citations

  • Dissolvez le souffre blanc que vous avez fait dessus en l’yaue rouge par contriction, imbibicion et legiere decoccion.
    Anon. [Pseudo-Arnaud de Villeneuve], Le Rosaire des philosophes, XIVe s., p. 97.

DÉCOCTION Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW III, 26a decoctio

Citations

  • La decoction de la vapeur et la purgation d'icelle sont choses contraires qui par causes contraires se doivent aussi faire.
    Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, XXVVI, 3, 203v.