DROE

var DRAWE

DROE Sciences de la nature - Botanique

nom fém.

Etym FEW III, 157a dravoca

Herbe* dont les graines sont petites et contenues dans une enveloppe piquante, ivraie.

Notes

  • syn IVRAIE

    syn ZIZANIE

  • Note encyclopédique

    Il existe plusieurs espèces d’ivraie, mais dans la citation de Pietro de' Crescenzi, étant donné qu'il s'agit d'un traité d'agriculture, le contexte invite à identifier la plante comme étant l’ivraie enivrante, c’est-à-dire la “mauvaise herbe” qui pousse dans les champs de blé. Taxinomie moderne: Lolium temulentum L. (famille: Poaceae). [F. Vigneron]

Citations

  • De la droe, que on appelle yvraie ou zezannie.
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, table générale des matières, III, chap. 12, fol. 2r.

DROE Agriculture - Agronomie

nom fém.

Etym FEW III, 157a dravoca

Cette herbe en tant qu’elle nuit, dans les champs, à la croissance du blé.

Notes

  • syn IVRAIE

    syn ZIZANIE

  • Note encyclopédique

    Il existe plusieurs espèces d’ivraie, mais dans la citation de Jofroi de Waterford ci-dessous, le contexte faisant appel au froment invite à identifier la plante comme étant l’ivraie enivrante, c’est-à-dire la “mauvaise herbe” qui pousse dans les champs de blé. Le texte du Secret des Secrets comporte, du point de vue linguistique, des traits anglo-normands et des aspects wallons; la forme drawe, présente dans la citation ci-dessous, correspond à la forme droe non marquée sur le plan dialectal en français. L'AND (consulté le 13/12/2021) range drawe, avec la citation de Jofroi de Waterford, à l'entrée drache, en indiquant comme acception "dredge, mixed grain", ce qui est une erreur, selon nous, pour deux raisons. D'une part le sens paraît clair, car d'autres auteurs médiévaux imaginent que l'ivraie constitue une mutation (dégradée) du froment, ce qui est expliqué par Jofroi de Waterford qui emploie le verbe changer. D'autre part, Y. Schauwecker, éditrice du Secret des Secrets, enregistre précisément cette occurrence de drawe dans son index en renvoyant à droe (p. 407); en outre le FEW à dravoca propose bien la forme drawe parmi d'autres réalisations. Quant à Pietro de' Crescenzi, dans la citation ci-dessous, il ne présente pas l'ivraie enivrante comme une mutation du froment, mais comme une autre plante poussant dans les champs de froment. Taxinomie moderne: Lolium temulentum L. (famille: Poaceae). [F. Vigneron]

Citations

  • Droe, que l’en appelle yvraie, si croist entre le froment quant le temps est sec et corrompu. […] Elle art le froment, car elle attrait a soy sa norriture […].
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, III, chap. 12, fol. 62v.
  • Le grain de froment qui croist en crasse terre et moiste atempreement poise bien et mout nourist. Et cilz qui croist en maigre terre et seiche est plus ligiers et poise mains et mains nourist, et tant puet estre maigre et seche que le fruit poi vaudra ou hors de nature de froment changera et sovent change en ivral ou en drawe.
    Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, p. 123, l. 1911.