ARSENIC

ARSENIC Sciences de la nature - Minéralogie

nom masc.

Etym FEW XXV 350a : arsenicum

Matière minérale chaude* et sèche*, arsenic.

Notes

  • var ARCENIC

Citations

  • Arcenicet orpigment, ce sont mineralx et sont sublimes et sont chaulx ou tiers, secs ou second et oultre [...].
    Nicolas Panis [Guy de Chauliac], Chirurgie, ca 1450, tr. VII, doct. 1, chap. 7.

ARSENIC Médecine - Médecine

nom masc.

Etym FEW XXV 350a : arsenicum

Cette matière minérale, en tant qu'elle est utilisée comme médecine* corrosive* pour accélérer l'évolution des plaies et cautériser celles-ci, mais aussi comme mollificatif*.

Notes

  • var ARCENIC

    Note encyclopédique On trouve l'arsenic associé aux différents traitements corrosifs* (voir ce mot), comme le vitriol, ou les cantarides (voir ces mots). [I. Vedrenne-Fajolles]

Citations

  • Les ulceres dont non pures, mais virulentes et malignes ont mestier de medecines desiccatives, stiptiques et corrosives, comme sontarsenicet vert de gris, pour oster le humidité corrumpue et le morte char, se mestier est.
    Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, I, 49, fol. 47v.
  • Arcenicet orpigment [...] sont putrefactifz et mollificatifz grandement.
    Nicolas Panis [Guy de Chauliac], Chirurgie, ca 1450, tr. VII, doct. 1, chap. 7.
  • […] et se par ces choses il n'est curé, si le cauterisés pararcenicet vitriol et cantarides.
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, III, 25.

ARSENIC Alchimie - Chimie

nom masc.

Etym FEW XXV 350a : arsenicum

Matière considérée comme un esprit*, arsenic.

Notes

  • Note encyclopédique Il s'agit de l'orpiment ou du réalgar (sulfure d'arsenic).

Citations

  • Saiches filz que nostre pierre est animal, car elle a esperit et elle est esperit; et sachies que il sunt .IIII. esperis, c'est a savoir sel ammoniac,arcenic, soufre et mercure.
    Anon. [Pseudo-Arnaud de Villeneuve], Novel testament, XIVe s., fol. 405.

ARSENIC (arsenic sublimé) Médecine - Médecine

nom masc.

Etym FEW XXV 350a : arsenicum

Arsenic de couleur blanche, obtenu en chauffant très fortement d'autres types d'arsenic (notamment l'arsenic citrin*) et utilisé comme médecine* corrosive* dans les maladies de la peau.

Notes

  • Note encyclopédique Le procesus de la sublimation permettait de passer de l'état solide à l'état gazeux ou inversement, sans passage par l'état liquide. Il a été découvert assez tôt pour l'arsenic. Il s'agissait en l'occurrence de brûler les sulfures d'arsenic, à savoir l'orpiment ou trisulfure d'arsenic, appelé alors improprementarsenic citrinou bien le réalgar ou quadrisulfure d'arsenic, appelé aussi improprementarsenic rouge. Se produisait alors un processus de sublimation qui menait à la production d'arsenic blanc ou acide arsénieux, appelléarsenic sublimé. L'arsenic blanc était toxique et pouvait provoquer des empoisonnements, mais il était aussi utilisé comme caustique et comme onguent dépilatoire pour ses propriétés corrosives. Voir notamment Ferdinand Hoefer,Histoire de la chimie depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, Paris, Hachette - Masson et Cie, t.1, 1842, p. 213-214. [I. Vedrenne-Fajolles]

Citations

  • La .14. a noter est que tous les aucteurs et les practicien dez practiques s'accordent quearsenic subliméest medecine corrosive, la quele aide plus en la cure du chancre curable.
    Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 2123, p. 191.
  • Du .5. : la char mauvese, ne mie superflue (ou superflue), qui est endurcie, soit ostee o ruptoires ou o fors corrosis, si comme oarsenic subliméet semblables, ou o trenchement ou o cautere couvenable.
    Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 1341, p. 20-21.
  • Cautere potential est quant on y applique aucune medecine qui n’est mie realment ne presentement chaude ny esprise, mais elle ha ceste vertu de cuire et de ardoir seulement en poissance de le faire quant elle est esmeüe par la chalour du cors ou du membre ou elle est appliquie, si comme sont Cantarides, vitreol, vive chaus,arsenic subliméet tels choses pluseurs, et simples, et artificielement composees.
    Evrart de Conty [Aristote], Problemes, ca 1380, I, 31, fol. 34r.

ARSENIC (arsenic citrin) Médecine - Médecine

nom masc.

Etym FEW XXV 350a : arsenicum

Arsenic de couleur jaune, orpiment, utilisé dans des onguents pour faire tomber les poils en raison de ses propriétés corrosives.

Notes

  • syn ORPIMENT

    Note encyclopédique les sulfures d'arsenic, à savoir l'orpiment ou trisulfure d'arsenic ou bien encore le réalgar ou quadrisulfure d'arsenic, étaient alors appelés improprementarsenic(arsenic citrinpour le premier,arsenic rougepour le second). Voir notamment Ferdinand Hoefer,Histoire de la chimie depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, Paris, Hachette - Masson et Cie, t.1, 1842, p. 213-214. [I. Vedrenne-Fajolles]

Citations

  • Et se vous le volés faire [tomber les poils] plus avenaument, prendés cauch .II. parties, et d’arsenic citrin.I. partie, si les faites cuire tant ke quant vous i metés .I. plume qu’ele poile, et apriès metés .I. pau de cire et faites oignement, et por flarier souef, poés meller poure de girofles, d’encens et de musche, et autres coses de boinnes odeurs, et vous en faites oingdre à le maniere de l’autre.
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 88-89.