AVOINE

AVOINE Sciences de la nature - Botanique

nom fém.

Etym FEW XXV 1206b : avena

Herbe* à tige creuse et longue, qui possède des grains disposés en grappe et dont il existe deux manières*, une sauvage et une cultivée.

Notes

  • var AVOINNE

    var AVENE

    var AVAINE

    var AVAINNE

    var AVENA

    hyp AVOINE SAUVAGE

    hyp AVOINE FRANCHE

    Note encyclopédique Le termeavoineconnaît, en ancien français, un emploi générique englobant plusieurs espèces; il fonctionne un peu comme un équivalent de la notion moderne de genre en botanique. Taxinomie moderne du genre concerné: Avena L. (famille: Poaceae). [F. Vigneron]

Citations

  • Avoinnea deux manieres. L’une est sauvage et l’autre est franche et commune.
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, III, chap. 3, fol. 56r.

AVOINE Agriculture - Agronomie

nom fém.

Etym FEW XXV 1206b : avena

Cette herbe* dans sa manière* à feuilles non poilues et à grains blancs, qu'on cultive pour le fourrage et pour ses grains qui servent notamment à nourrir les chevaux, les ânes et les mulets.

Notes

  • var AVOINNE

    var AVENE

    var AVAINE

    var AVAINNE

    nomen AVENA

    Note encyclopédique Taxinomie moderne: Avena sativa L. (famille: Poaceae). En l'absence de précision dans un texte, le nomavoinedésigne l'"avoine cultivée". Par ailleurs, si tous les textes médiévaux s'accordent pour faire de l'avoine une nourriture pour les équidés, selon les zones géographiques de l'Europe occidentale, il y a, en revanche, divergence quant à savoir si l'avoine constitue une nourriture propre à l'homme ou non : les auteurs du sud n'imaginent généralement pas que l'avoine puisse être consommée par les êtres humains, tandis qu'au nord, c'est une pratique enregistrée.[F. Vigneron]

Citations

  • Avainneet espiautre sont froit et sech, et sont de maniere d’orge […].
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 114.
  • Avoineest une herbe dont le grain et la semence est prouffitable en l'usage des gens et des bestes, et par especial des chevauls ; et est appelleeavoinepour ce qu'elle vient tost aprés ce qu'elle est semee, sicomme dit Ysidore.
    Jean Corbechon [Barthélemy l’Anglais], Proprietés de choses, 1372, c.6, fol. 247r.
  • Avena, c'est une herbe dont le grain est ainsi appelléavene.
    Anon., Grant herbier (Secrets de Salerne), XVe s., p. 39.
  • Elle [l’ivraie] art le froment, car elle attrait a soy sa norriture, si comme le pavot fait a l’avoinne[…].
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, III, chap. 12, fol. 62v.

AVOINE Médecine - Pharmacopée

nom fém.

Etym FEW XXV 1206b : avena

La paille de cette herbe* cultivée, en tant qu'elle entre dans la préparation d'une décoction utilisée en bain ou fumigation pour maintenir ou augmenter la beauté du visage.

Notes

Citations

  • Prendés premierement aluisne, et fuerre d’orge ou d’avaineet vous estuvés le visage au soir quant vous irés couchier, et au matin, vous lavés de couleure de retrait de fourment : ce vaut à blanchir le visage et nectoier.
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 99.

AVOINE Médecine - Diététique

nom fém.

Etym FEW XXV 1206b : avena

Les grains de cette herbe* cultivée, en tant qu'ils n'entrent dans le régime du corps qu'avec certaines précautions.

Notes

  • var AVOINNE

    var AVENE

    var AVAINE

    var AVAINNE

    nomen AVENA

    Note encyclopédique Comme il arrive assez souvent, par métonymie, le nom de la plante est aussi le nom des grains produits par celle-ci ; c'est le cas en ancien français et en francais moderne. [F. Vigneron]

Citations

  • Avainneet espiautre sont […] et ont samblans natures en totes oevres qu’eles font ou cors de l’homme ; et valent à user plus assés à chiaus qui ont caude nature que à ciaus qui l’ont froide, et valent as maladies removoir plus que à santé garder.
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 114.

AVOINE Médecine - Pharmacopée

nom fém.

Etym FEW XXV 1206b : avena

Les grains de cette herbe* cultivée, en tant qu'ils entrent dans la composition de bouillie ou de décoction qui sont ensuite utilisées comme traitement par application ou fumigation, notamment contre les enflures, les maladies de peau et des yeux.

Notes

  • var AVOINNE

    var AVENE

    var AVAINE

    var AVAINNE

    nomen AVENA

    Note encyclopédique Comme il arrive assez souvent, par métonymie, le nom de la plante est aussi le nom des grains produits par celle-ci ; c'est le cas en ancien français et en francais moderne. [F. Vigneron]

Citations

  • Pur tutez emflures : /De gruel deavene/Pernez un esquiel plene, /De linois tut autreci /Demi l’esquiele metez i ; /Deuz oynonz, ou treiz, menu tailez, /A tut cet serunt ajustez. /En fort eisil e fort elit /Tut ensemble serunt quit ; /En siwe de motun dunc metez /E sur le emflure chaude cochez.
    Anon., Novelle Cirurgerie, ca 1250, fol. 121vb.
  • S’eles [les lentilles sur le visage] sunt de caude cause, destrempe amandes e ferine de feves o vin aigre ou o vin de pome grené ou macianer et oing, mais fai ainçois subfumigation o eve de decocion d’avaineou pren estoupes ou coton taint en sanc caut de coc ou de coulon et mises toutes teves sus la face, si valent a çou.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 47r.
  • Prenés ysope, aluine, sauge,avainetriblee et la rays de la rehuche et mousches mortes et triblés tout ensemble et mettés en .i. sachet et boulés en vin blanc et lavés le lieu malade de la decoction et emplastrés et liés le sachent dessus.
    Jean Pitard, Réceptaire, ca 1300, fol. 15vb.
  • […] et de telles evaporacions [qui soignent la douleur des yeux] les unes sont moïstes, comme celles qui sont faictes avec eaue chaude doulce, et les autres sont seches, comme celles qui sont faictes avec milet, et sel, et vesche ouavoine; et les autres sont moiennes et entre deux, si comme celles qui sont faictes avec bran bouilli en eaue ; […].
    Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 182.

AVOINE (AVOINE SAUVAGE) Sciences de la nature - Botanique

nom fém.

Etym FEW XXV 1206b : avena

Cette herbe* dans sa manière* sauvage, à feuilles poilues et à grains noirs, qui pousse dans les champs de blé.

Notes

  • var AVOINNE SAUVAGE

    Note encyclopédique Vu la description fournie par la citation de Pierre de Crescens, nous proposons une identification avec la folle-avoine. Taxinomie moderne: Avena fatua L. (famille: Poaceae). [F. Vigneron]

Citations

  • L'avoinne sauvagenaist avecques le froment, quant le grain du froment par trop grant desordonnance de temps ou de la terre se convertit en avoinne. Et le congnoist l’en en l’erbe, car elle a les fueilles plus larges, plus vers et plus poillues que le froment [...].
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, III, chap. 3, fol. 56r.

AVOINE (AVOINE FRANCHE) Agriculture - Agronomie

nom fém.

Etym FEW XXV 1206b : avena

Cette herbe* dans sa manière* à feuilles non poilues et à grains blancs, qu'on cultive pour le fourrage et pour ses grains qui servent notamment à nourrir les chevaux, les ânes et les mulets.

Notes

  • var AVOINNE FRANCHE

    Note encyclopédique Taxinomie moderne: Avena sativa L. (famille: Poaceae). [F. Vigneron]

Citations

  • Et l'avoinne francheest blanche et non pas poillue et est semee ou temps que l’en seme le fourment et en autelle maniere [...].
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, III, chap. 3, fol. 56v.