CATAPUCE

var CATHAPUCE

CATAPUCE Sciences de la nature - Botanique

nom fém.

Etym FEW II 1 491b : katapotion

Herbe* à tige dressée, se ramifiant vers son sommet, aux feuilles d'un vert bleuté et allongées, euphorbe épurge.

Notes

  • syn ÉPURGE

    nomen CATHAPUCIA

    nomen CATAPOCIS

    hyp ELACTERIDE

    syn LATERIDE

  • Note encyclopédique

    Taxinomie moderne : Euphorbia lathyris L. (famille: Euphorbiaceae). [F. Vigneron]

Citations

  • Catapuces sunt chaudes au tierz degré et moistes el segont. C'est le fruiz d'une herbe [apellee] par cest meismes non catapuces.
    Anon. [Matthaeus Platearius], Livre des simples medecines, 2nde moitié du XIIIe s., p. 61, § 354.
  • Item, les ras sont ochis, se greine decatapuceest broie et encorporee o fourmage mol ou o
    Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 1857, p. 136.
  • Elacterum (elactere), c’est le jus de cucumere sauvaige, et a difference entre elacterides et elacterium, car elacterides sont les semences de cathapuce.
    Anon., Grant herbier (Secrets de Salerne), XVe s., p. 62, n° 168.
  • Elatere est chauz et sès el quart dégré. Laterides sunt catapuces ; elaterides est concombre sauvage. L’en queut le fruit de cocombres entor la sant Johan et le met l’en sechier au solel.
    Anon. [Matthaeus Platearius], Livre des simples medecines, 2nde moitié du XIIIe s., p. 84, § 472.

CATAPUCE Médecine - Pharmacopée

nom fém.

Etym FEW II 1 491b : katapotion

Cette herbe, en tant qu'elle est utilisée pour ses vertus thérapeutiques, notamment pour purger le malade de la flegme.

Citations

  • Catapucessunt chaudes au tierz degre et moistes el segont. [...] Eles purgent fleume especianment, et apres malencolie
    Anon. [Matthaeus Platearius], Livre des simples medecines, 2nde moitié du XIIIe s., p. 62.
  • [sil avient trop grant foiblece] si convient le malad[i]e escaufer, et les piès et les mains froter, et faire par aucune medecine rendre par le bouce, si comcatapocis, nois
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 55.
  • Et doit prendre de ces coses devant le vomir, car c’est chou ki ligierement le fait, si com eruke, rafle, semence d’airaces, calamenton vert, oignons, porions, ewe d’orge à tot se lie, miel, vin dous, et nois mengier en miel, et melons et cocombres,
    Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 1256, p. 57.