ÂPRETÉ

ÂPRETÉ Sciences de la nature - Physique

nom fém.

Etym FEW XXV 473b: asper

Caractère irrégulier d'une surface.

Notes

Citations

  • Ceste concavité ou superfice concave est tres perfectement polie, planee et onnie en tant que rien ne peut estre plus [...] et sanz quelcunque aspreté ou endenture.
    Nicole Oresme [Aristote], Livre du ciel et du monde, 1377, II? 5, p. 316.

ÂPRETÉ Sciences de la nature - Minéralogie

nom fém.

Etym FEW XXV 473b: asper

Caractère inégal et irrégulier de la surface d'une pierre.

Notes

  • var ASPRETEI

  • Note encyclopédique Cf. l'analyse lexicale ds. éd. Y. Schauwecker, p. 160.

Citations

  • […] par la rador du cours de l’eiwe et par l’aspretei des pieres et du sablon lur chars devient plus tendre et plus defiable et lur tenans d’iscousitez est purgié et le grief et pessante odor ostee, maiement se la riviere ne soit mies trop parfonde, car donc les poisons en lur movement toucherunt sovent le fons de l’eiwe.
    Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 1833.

ÂPRETÉ Médecine - Chirurgie

nom fém.

Etym FEW XXV 473b: asper

Caractère inégal avec des parties saillantes, en parlant de la surface des os.

Notes

  • var APRETEIT

Citations

  • Et quant tu avras l'os perciet, et trait, si couvient que tu reses l'apreteit qui est demoree de l'os a tout .i. autre estrument semblant a un incisoire, mais il covient qu'il soit plus tenves et plus subtilz que li autre incisoire; et s'il demore rien des petis os, ne nulles escailles, si les oste legierement a .i. des estrumens ; puis cure la plaie de tentes et d'oignemens que nos avons dit.
    Anon. [Albucasis], Cyrurgie, ca 1250, fol. 68ra.

ÂPRETÉ Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW XXV 473b: asper

Sentiment désagréable éprouvé dans des organes* malades.

Notes

  • var ASPRETÉ

    var ASPRETEI

  • Note encyclopédique F. mod. irritation. Cf. l'analyse lexicale ds. éd. Y. Schauwecker, p. 159-160.

Citations

  • Le jus fais de la farine et collez parmi un drap purge le pis et le poumont et assuage lur aspretei.
    Jofroy de Waterford, Secret des Secrets, Diet., ca 1300, l. 1937.
  • Mais se le vent est de septentrion, aspreté de gorge,
    Martin de Saint-Gilles, Amphorismes Ypocras, 1362-1363, p. 66.

ÂPRETÉ Médecine - Médecine

nom fém.

Etym FEW XXV 473b: asper

Maladie des cheveux qui les rend âpres et fourchus.

Notes

Citations

  • Aspreté, c'est troncacion ou fendures des cheveulx qui vient
    Anon. [Bernard de Gordon], Pratique Fleur de lys, ca 1470, II, 3.