CONFIRE-1

CONFIRE-1 Médecine - Médecine

verbe trans.

Etym FEW II 1031b : conficere

Préparer un médicament, en ayant notamment recours à la cuisson.

Citations

  • Pren racine de vismalve, camomille, flors de violettes, farine de veces, de chescune une partie; et broie, etconfisavec vin, et se li membres est eschaufez, se le confis avec aigue de coriandre moiste, ou d'aigue, et en use.
    Anon. [Albucasis], Cyrurgie, ca 1250, fol. 66vb.
  • Por le mal mort mecine : Prenez la moole des os de cheval et faites poudre des bous de boudemer( ?) et des racines de chardons de quoi l’on fait les cornoz et fiens de geline et d’oye etconfitestout ensamble et metez sor le mal. Si le mengera et ostera tout.
    Anon. [Pseudo-Hippocrate], Lettre d'Hippocrate 1, ms. 693, 1240-1250, fol. 87v.
  • Si prendrez letuaires après / K'est nomé lignis aloés, / K'est en livres de mescines escrit / Coment, e de ki, estcumfit.
    Pierre d’Abernum, Secret des Secrets, ca 1270, v. 1678-1681.
  • Autre ongnement a saner les plaies et a netoier et a engenrer boine char. R. Armoise, consaude maiour, sauge agreste et domesce, pinpernele, pas ceval, langue de buef, cennevé,confisen cel maniere, pren le jus de ces herbes pestelees et pareles de cascune lb. Demie, oile d’olive, cire, sui de mouton ygaument onces .1111., apostolicom once une, encens, mastic ygalment onces .111., miel onces .111., trivle ce qui fait a trivler, fon çou que tu dois fondre et melle les coses devant dites et les cuis a petit fu jusques atant qu’il soit espes et le garde a ton usage.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 9r.
  • Autre ongnement por saner les plaies et les apostumes. R. Quinquefuelle, avancie, morfuel, herbe Robert, lancinee, violaire, consaude maiour ygalment .1. poi plus d’avance que ele ne recloe tost et .1. poi mains de morfuel, car il point ; bat les .VII. herbes dites ensanle et les cuis ensanle a craisse novele sousfissant et i met .1. poi d’encens et sachiés que tout li ongnement devant dit qui suntconfitdes herbes et des autres coses doivent estreconfiten mai u en waïn viers le fieste saint Remi.
    Jehan de Prouville [abbé Poutrel], Chirurgie, ca 1300, fol. 9r-9v.
  • Des premieres : les premeraines soient rectifiees par procession de temps o l'aide de nature, en metant par desus litargireconfito chaleur de souleil ou dyaquilion ou o cresce d'ane, ensemble ou devisees.
    Anon. [Henri de Mondeville], Chirurgie, 1314, chap. 842, p. 205.
  • Si clu voez si poez faire vomite od 20 grains de espurge ou od 10, triblez econfisezod le lectuaire. Si li donras le matin.
    Anon. [Pseudo-Hippocrate], Le livre Ypocras, 1ère moitié du XIVe s., fol. 174v.
  • si comme dit Avicene, ou IIIe du Canon, en la XXIè fen, ou chapitre des signes de masculinité ou de feminité si sont, prenez aristologe longue ronde [une]once et demie ou environ et la triblez etconfisezavec miel.
    Martin de Saint-Gilles, Comment. Aphorismes Ypocras, 1363, p. 123.
  • Confire, c’est mesler ou mixtionner.
    Olivier de la Haye, Poème sur la grande peste, 1426, p. 188.

CONFIRE-1 Agriculture - Agronomie

verbe trans.

Etym FEW II 1031b : conficere

Accommoder le vin en y ajoutant diverses plantes ou épices, notamment pour éviter qu'il ne tourne.

Citations

  • [...] l’en doit garder ce en tout vin que on le doitconfirequant il est reposé.
    Anon. [Pietro de' Crescenzi], Livre des prouffitz champestres et ruraulx, 10227, 1373, IV, chap. 39, fol. 92v.